Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Événements

En Dordogne, le premier bilan des producteurs de noix après l'orage

samedi 10 août 2013 à 20:45 Par Jules Brelaz, France Bleu Périgord

100% de pertes. L'orage de grêle qui a frappé le Périgord le 2 août donne un coup de frein brutal aux récoltes de 2013 et 2014. 500 producteurs sur 1.500 au total sont concernés, selon le syndicat professionnel de la Noix du Périgord.

Les noix tombées au sol sont perdues. Les récoltes de cette année et de l'an prochain sont compromises pour certains producteurs
Les noix tombées au sol sont perdues. Les récoltes de cette année et de l'an prochain sont compromises pour certains producteurs © Radio France - Jules Brelaz

Dans les vergers des vallées de l'Isle et de l'Auvézère, entre les cantons d'Excideuil et de Hautefort, c'est le même spectacle de désolation. Conséquences de l'orage de grêle du 2 août et du coup de vent de la semaine dernière, les noix sont tombés par terre, les jeunes pousses et les bourgeons à fruits ont été cassées.

"C'est un phénomène météo qui arrive tous les vingt ans " explique Alain Pouquet, le président de l'AOC Noix du Périgord. Les producteurs de noix sont partagés entre résignation et colère et tentent de faire face à la crise. Après les traitements d'urgence sur les noyers, il faut réparer les toitures percées par les grêlons afin de protéger les balles de foin de la pluie.

"On commence à être un peu habitués à la misère, une fois c'est la tempête, une fois la sécheresse et puis maintenant, un coup de grêle, alors on finit résignés. " (Roland Combroux, producteur de noix à Anlhiac)

Reportage à Anlhiac de Jules Brelaz

Roland Combroux, producteur de noix à Anlhiac, a perdu 80 % de sa production. - Radio France
Roland Combroux, producteur de noix à Anlhiac, a perdu 80 % de sa production. © Radio France - Jules Brelaz