Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Événements

Feria de Dax, Ponce en son jardin !

jeudi 14 août 2014 à 22:44 Par Pierre-Albert Blain, France Bleu Gascogne

Enrique Ponce est sorti en triomphe ce mercredi après avoir coupé deux oreilles à la corrida inaugurale de Montalvo.

ré-écouter la corrida du 14 août

La feria de Dax … 5 corridas, deux novilladas sans picador une corrida à cheval. Début ce jeudi matin avec une novillada sans picador et du bétail de Baltasar Ibàn. Leo Valadez le jeune mexicain et Antonio Grande de Salamanque se sont qualifiés sans contestation pour la finale de samedi matin.

1ère corrida du cycle.

Toros de Montalvo pour Enrique Ponce ,  Miguel Angel Perera ,et Juan Del Alamo.

Le plein.

Triomphe majuscule de Ponce qui coupe deux oreilles au quatrième toro, une oreille pour Del Alamo, "toreo" très apprécié du public mais toutefois contrasté de Perera qui repart bredouille.

16è sortie en triomphe en 35 passages dacquois sur 25 ans de carrière , les chiffres parlent parfois. Et là ils résonnent de manière tonitruante comme les cuivres des opéras de Verdi qu’il aime tant. Enrique Ponce a encore chamboulé Dax, son arène fétiche, avec un récital qui s’il n’a pas atteint la transcendance de certaines de ses œuvres majeures a tutoyé la perfection. Une première faena douce, élégante avec beaucoup d’allure, de ceinture, face à un toro affaibli par un trop gros châtiment à la pique. Puis une  création "poncista"   face à un  Montalvo qui avait plus de mobilité mais sans classe et sans transmission.  L’immense torero qu’il est toujours a alors, lentement, presque avec tendresse,  récité une jolie poésie taurine faite de grands "muletazos" imprégnés des deux mains, de quelques détails rares et précieux dans une tauromachie alanguie,  fluide dans laquelle le corps et le cœur s’abandonnent. Il tue d’une épée foudroyante et part pour une nouvelle sortie à dos d’hommes . Del Alamo en sa troisième saison de matador coupe une forte oreille volontaire par un « toreo » fortement classique et engagé. Perera torée lui à contre- toro, à son ancienne manière, de près et en rond un cinquième Montalvo sans doute le meilleur du lot qui demandait plus d’allures au large. Un lot au demeurant hétérogène, armée, très divers de jeu et manquant de l’étincelle qui fait toute la différence. Au début de la course, après le « paseo » la ville de Dax par son maire Gabriel Bellocq a rendu un hommage particulier à Ponce pour son quart de siècle de tauromachie et sa contribution à l’histoire taurine de la cité thermale.

A LIRE AUSSI

►►►  Notre dossier spécial Feria de Dax 2014