Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Feria de Pentecôte 2016 à Nîmes

Feria de Nîmes : les retraités de Serre-Cavalier en fête

-
Par , France Bleu Gard Lozère
Nîmes, France

De mercredi à lundi prochain, les résidents de la maison de retraite de Serre-Cavalier, dans l'est de Nîmes, vont vivre au rythme de la Feria : orchestre, repas de fête garni de paëlla et de sangria, sevillanas…La Feria s’invite chez les retraités.

Les sevillanas dansent à Serre-Cavalier.
Les sevillanas dansent à Serre-Cavalier. - Aude Vernuccio

A Serre-Cavalier, la Feria commence avant le lancement officiel, dès le mercredi. A peine la peña arrivée que les retraités se lèvent et dansent à coup de quelques "olé". Dans la salle à manger, les danseuses sevillanas font virevolter leur jupon au travers des allées et les fenêtres claquent au son des castagnettes.

"Il y a de l'ambiance ! ça fait du bien, oh punaise !" lâche Robert, 70 ans, tapant des mains au rythme des tambours. Emile, 89 ans, en oublierait presque son âge et attrape par le bras une aide-soignante au cours d’une danse endiablée.

"La musique c'est ce qui me plaît le plus" - Feria des retraités à Nîmes

Tous ne peuvent pas se lever mais l’orchestre et le repas réveillent en eux des souvenirs de jeunesse. La mère de Nadine, 90 ans, était une habituée des Ferias. "On allait à la Feria avec nos parents, on mangeait la paella ou la rouille", se souvient sa fille.

Pour l’occasion, les proches des pensionnaires sont venus assister au spectacle :

"Grâce à cette initiative, ils se reconnectent avec la ville de Nîmes et se sentent moins abandonnés."

Depuis cinq ans, chaque année, les 500 résidents réclament les festivités de la Pentecôte. "Même en fauteuil roulant, ils veulent aller à la Feria" confie Stéphane, un aide-soignant.

La mairie de Nîmes a donc fait affréter des bus spéciaux pour amener les plus désireux jusqu’aux arènes. "Jeudi, une vingtaine de retraités vont assister à la pégoulade, vendredi, certains vont aller à la novillada !" dit-il le sourire au coin des lèvres. Stéphane compte charger plusieurs fauteuils roulants dans le coffre du véhicule pour les déplacer.

Seule petite déception, cette année les toros ne pourront pas visiter la maison de retraite. A cause de la météo capricieuse, leur venue a été annulée. Mais, assure le personnel de santé, ce n’est que partie remise !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess