Événements

Festival d'Avignon : les surtitres de la pièce grecque étaient illisibles

Par Thomas Séchier, France Bleu Vaucluse vendredi 11 juillet 2014 à 11:05

Vitrioli, mise en scène par Olivier Py
Vitrioli, mise en scène par Olivier Py © Marilena Stafylidou

Un raté pour Vitrioli, pièce grecque mise en scène par Olivier Py : les spectateurs ont déploré, à la sortie, de ne pas avoir pu lire les surtitres des dialogues. Masqués par un néon trop lumineux.

Olivier Py a choisi de mettre à l'honneur le théâtre contemporain grec cette année, pour la 68e édition du Festival d'Avignon. Trois pièces y sont présentées, dont la première, Vitrioli , s'est jouée jeudi soir au gymnase Paul Giéra. Ecrite par Yannis Mavritsakis et mise en scène par Olivier Py lui-même, la représentation n'a pas convaincu l'ensemble du public. Surtout ceux qui ne parlaient pas grec.

Des néons trop lumineux

En effet, l'histoire de cette famille un peu folle, sur fond de crise économique, s'est avérée bien difficile à saisir pour les spectateurs car le système de surtitrage , qui devait permettre de traduire les dialogues - intégralement jouées dans la langue hellénique - n'était visiblement pas au point.

D'abord, au début de la pièce, les deux écrans sont cachés par des rideaux . Et lorsque ces rideaux s'ouvrent et que les surtitres apparaissent, ils deviennent impossibles à lire , inondés de lumière par les néons qui éclairent le plateau.

VITRIOL PAPIER 7 HEURES

Un public désabusé

A la fin de la pièce, certains spectateurs se sont désolés de cette mésaventure. "Je n'ai rien compris" , s'est plaint ce touriste québécois, qui assistait à son premier spectacle cette année. "Ca allait trop vite" regrettait cet autre passionné de théâtre, qui promet que c'est "le dernier [spectacle d'Olivier] Py" qu'il ira voir.

A lire aussi : le dossier spécial Festival d'Avignon 2014