Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Du 24 février 2017 au 29 mars 2017

Al.Hy est élue prix du public au Festival GénéraSon 2017

vent GénéraSon
vent GénéraSon

France Bleu Paris et le Festival GénéraSon Réservoir élisent avec vous un nouveau talent.

Pour ses 11 ans, le Festival Génération Réservoir fait sa mue en devenant le Festival GénéraSon Réservoir dont l’ambition toujours plus grande consiste à réunir artistes, groupes, organisateurs, programmateurs et professionnels de la musique autour d’un seul credo : découvrir les talents de demain.

Après ZAZ, Gordon Sanchez, Eddy La Gooyatsh, Hangar, Flavia Coelho…et Kevin Davy White en 2016, c'est Al-Hy qui remporte le prix du public 2017 avec 33.6 % des votes. En seconde position, on retrouve Thomas Jagas à 25.4% et Billet d'humeur pour la 3e place à 17.6%.

AL-HY

Il était une voix…AL-HY, que ses professeurs pensaient autiste. Elle a découvert que c’est en chantant les mots qu’elle s’exprimait le mieux. Sa musique donne la pleine mesure de sa folie romancée. Le 28 mars au Réservoir.

Edgär

Vous pourriez croiser aussi bien Edgär dans une ruelle humide de Liverpool, sortant d'un pub une pinte à moitié pleine à la main que sur les quais de Seine, échevelé au petit matin, après une nuit passée à danser dans un club. Ce dandy des temps modernes saute d'une époque à l'autre sans jamais se départir de son charme. Derrière ce mystérieux oiseau de nuit se cache un duo tout en harmonies qui vous fait partager ses états d'âme pop. Le 21 mars au Réservoir.

Vincha

Chanson ou rap ? Vincha aime les deux, a grandi avec les eux, IAM, Souchon, Renaud…il appartient à̀ cette génération qui fait le pont entre les deux par la joie de manier le verbe, et qui refuse de choisir. Le poulbot de la punchline est tout à la fois un rêveur, un optimiste réaliste, confie avec drôlerie sa quête de succès (les étincelles) rend hommage aux petits seins, se déclare le rappeur le moins hardcore du 93 qui a le « Souague ». Qui dit mieux ? titre de son dernier album, est un appel à venir s’en rendre compte. Le 21 mars au Réservoir.

Rive

En français dans le texte, mais en anglais dans les influences « électro dream pop », Rive, duo mixte multi-instrumentiste Bruxellois, captive avec ses belles mélodies atmosphériques aux arrangements subtils. Le premier single « Vogue » ouvre l’horizon d’un EP à paraitre prochainement. Le 21 mars au Réservoir.

Mat-Hilde

Ses chansons sont de véritables bonbons pour les oreilles, que l’on se surprend à fredonner dés la première écoute ! il y a aussi ces mots plus acidulés qui vous font penser que sous l’apparence de ces airs sages se cache…un joli caractère. Mat-Hilde, auteure, compositrice, possède un beau bagage classique, acquis au conservatoire; apprend le violon dés l’âge de 7 ans…mais le trait d’union de son prénom devenu composé (Mat-Hilde) symbolise justement ce désir de ciseler des chansons pop colorées qui rassemblent. Épanouie dans ce 1er EP sorti en octobre 2016, Mat-Hilde va faire pétiller ses chansons “Caméléon” (titre générique de son EP). Le 22 mars au Réservoir.

Hugo Jardin

Hugo Jardin est un équilibriste de la chanson : suivant pas à pas la corde fragile des mots qu’il tend entre deux vides, entre deux émotions encore troubles, chacun de ses concerts est conçu comme une performance unique. Héritier de Brel et de Ferré, Hugo Jardin cherche, par ses mots, par sa voix chantée et parlée, par sa présence sur scène : Comment dire le plus directement possible ? Le plus authentiquement possible ? Le 22 mars au Réservoir.

Thomas Jagas

En affinité avec la chanson rock, (Noir Désir, Les Ogres, Mano…) Il y a chez Thomas Jagas cette urgence, ce besoin de faire vibrer dans sa voix ce qui l’émeut dans la vie, le révolte, et de le partager tout simplement. Après plus de 350 concerts, les premières parties d’Hubert-Félix Thiéfaine, La Rue Kétanou, Skip the Use…Thomas emprunte pour la huitième année consécutive tous les chemins qui le mènent à la scène, tout en peaufinant un nouvel EP à paraitre prochainement ! Le 22 mars au Réservoir.

[Oré](http:// https://www.facebook.com/oremusique/)

Entre le monde de l’enfance et l’âge adulte, Oré balance son « Pop-hip hop » sur la vague électronique du XXIe siècle. Oré s’inspire du temps des cerises, nous décrit des personnages familiers qui basculent dans le surréalisme, la folie douce…ou nous font méditer. Oré se plait à maitriser ses « machines » qu’elle rend à taille humaine pour marquer des contrastes, bouscule la douceur parfois, pour faire danser avec rugosité. Toute jeune créatrice, on se sent bien dans les baskets d’Oré, sa pointure d’électron libre lui permet de jouer avec tous les styles de la musique dite populaire. Le 28 mars au Réservoir.

Guillaume Farley

Guillaume Farley brouille les pistes, non pas par esprit de contradiction, mais plutôt par infidélité chronique aux différentes familles musicales. Ce show-man né, multi instrumentiste, a déjà collaboré avec Grand Corps Malade, Michel Fugain, Matthieu Chedid… et fait des chansons qui tanguent entre premier et second degré, entre gravité et légèreté, entre paillettes et charentaises. Le 28 mars au Réservoir.

Billet D'humeur

C’est l’histoire de 2 frères jumeaux fascinés par des performers comme Michael Jackson ou Mick Jagger, Allan et Brice rejoints par leur ami d’enfance Davy se lancent alors en autodidacte dans la musique, en ayant ni les moyens, ni la place, d’avoir une guitare ou un piano...ils utilisent alors le seul instrument à leur disposition, leurs voix ! » Les « Maitres » mots sont : Gainsbourg, Brassens, les référents d’une langue française qui peut groover. « JB »DJ, va ajouter sur scène aux compositions 100 % vocales, cette touche électro originale de voix pré enregistrées. Musiciens du Metro, révélation de la dernière édition de Solidays, leur « Feel good music » n’en finit pas de contaminer des publics toujours plus nombreux et accrocs. Le 29 mars au Réservoir.

Mathieu Des Longchamps

Auteur compositeur emmène sa chanson française au-delà des chemins tracés…né à Montréal, il écrit sa première chanson à 15 ans au Panama où il vit dans une cabane au milieu de la jungle avec sa famille; suivra des escapades en Amérique du sud ou il montera un groupe éphémère, bercé par les rythmes latinos endiablés. Véritable touche-à-tout surdoué de la musique (diplômé), ce grand nomade tient son talent d’une mère chanteuse de folk et d’un père harpiste latino qu’il accompagne. Ses chansons se nourrissent de ce parcours « exotique » et résonnent de ses lointains voyages. Mathieu nous les délivre sur scène avec cette simplicité touchante mais aussi avec l’aisance de ceux que rien n’impressionne déjà plus. Le 29 mars au Réservoir.

Bastien Picot

Bastien Picot est un auteur compositeur réunionnais à la voix incroyable, prof de chant avec diplôme international, il est déjà monté sur scène avec Stevie Wonder...a accompagné Yael Naim dernièrement...sa musique est à l'image de son héritage : métissée, inspirée du Jazz et son esprit libre, de la Soul et de la Pop. "Pieces of a man", son premier EP est un voyage onirique sublime. Le 29 mars au Réservoir.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess