Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Événements DOSSIER : Les Fêtes de Bayonne 2018

Fêtes de Bayonne : les géants réveillent le roi Léon

samedi 28 juillet 2018 à 16:36 Par Noé Pignède, France Bleu Pays Basque

Tous les jours, les géants de la cour du roi Léon défilent avant le réveil du roi, place de la liberté. Sous ces bonhommes de quatre mètres, des porteurs de la peña Tipitapa pour attirer les festayres dès le matin dans les rues de Bayonne.

© Radio France - Noé Pignède

Bayonne, France

10 h à l'école Albert 1er. Une vingtaine de membres de la peña Tipitapa se préparent à défiler dans les rues de la ville, direction la place de la mairie pour le réveil du roi Léon. Suivis par des centaines de festayres , les six géants commencent la parade en musique. Une cour composée d'un médecin, d'une gouvernante, d'un fou, d'un maréchal, d'un chocolatier et d'une favorite. Des personnages de quatre mètres de haut, faits d'aluminium et de tissus colorés. "On fait plaisir aux gens, on fait plaisir aux gosses,  s'enthousiasme Alain Duzert, porteur de géant depuis trente ans, Le but, c'est d'animer Bayonne dès le matin, parce que les fêtes, ce n'est pas que les nuits dans les bars". 

Lorsqu'en 1987, les géants défilent pour la première fois, les festivités se déroulent surtout la nuit. Alain et se portent volontaires pour redynamiser la journée : "C'est un devoir moral et une responsabilité, car ça contribue à drainer les foules dès le matin". Un devoir, qui se transmet de père en fils. Alexandre, 25 ans, aide son père depuis dix ans à porter les géants : "Souvent, j'entends dire que les fêtes de Bayonne, c'est un endroit sale où on prend une cuite, où on se bagarre, mais les gens ne connaissent pas nos traditions, notre culture. Ici, on donne du plaisir aux gens, les petits sont émerveillés et ça fait plaisir." 

  - Radio France
© Radio France - Noé Pignède

Parmi les enfants venus les applaudir, Célime, 9 ans, est venu avec sa grand mère. "Je trouve ça très rigolo, et j'ai vraiment hâte de réveiller Léon !" Au centre de la place de la liberté, les géants commencent leur danse au milieu d'une immense foule blanche et rouge. La mairie sonne les 12 coups de midi ... Debout Léon !