Événements

France 4 diffuse une émission de 9 heures lundi soir : la slow TV arrive en France

France Bleu lundi 31 mars 2014 à 16:47

France 4 diffuse une émission de 9 heures lundi soir : la slow TV arrive en France

"Tokyo reverse" : c'est le nom d'une émission de télé diffusée ce lundi soir par la chaîne France 4. Pendant neuf heures, les images montreront un homme se baladant en temps réel dans les rues de Tokyo, les personnes autour de lui marchant à l'envers. Si le concept peut sembler farfelu, il a pourtant fait ses preuves en Norvège, où ces programmes très longs réunissent des millions de spectateurs.

Ce n'est pas un poisson d'avril : ce lundi soir, à 20h45, France 4 diffuse un programme qui prendra fin... mardi matin, à 5h55. Le résumé ? Un homme, seul, se promène dans les rues de Tokyo, alors que tout le reste autour de lui se passe à l'envers. "Le jeune homme avance, alors que le monde, lui, recule ", explique la chaîne. Il ne se passera rien d'autre - ou presque - durant ces neuf heures.

De quoi s'agit-il ? Ce concept, créé pour la première fois en France, porte le nom de Slow TV. Comme son nom l'indique, il s'agit de programmes longs, lents, et en temps réel. La toute première expérience du genre vient de l'art contemporain : c'est Andy Wharol qui a filmé un homme en train de dormir pendant plus de cinq heures, en 1963.

Grégoire Oliverau : "La slow TV va dans le sens contraire de ce qu'on voit à la TV"

Musique en live et réseaux sociaux

La NRK a renouvelé à plusieurs reprises l'expérience, avec un pic d'audience à 3,2 millions de téléspectateurs pour les 134 heures de la traversée du littoral norvégien à bord d'un paquebot. En décembre dernier, c'est une bûche qui a brûlé en direct, pendant 12 heures, à la télévision, accompagnée de commentaires d'experts.

La slow TV à la française est également en temps réel, mais est agrémentée d'un effet spécial : le performeur a marché à reculons , selon une chorégraphie bien particulière, pendant plus de neuf heures dans les rues de Tokyo, avant que les images ne soient diffusées à l'envers. "On a fait évoluer l'idée de la slow TV, avec l'idée du reverse. Nous avons un garçon qui s'est entraîné à bien marcher à l'envers, pour bien marcher en avant ", explique Grégoire Olivereau, producteur de l'émission.

Grégoire Oliverau, producteur de "Tokyo Reverse" : "C'est un long plan séquence"

La musique du programme, quant à elle, sera jouée en direct par le pianiste Francesco Tristano , qui va interpréter une partition d'une durée de 9h10, créée pour l'occasion. Il sera accompagné d'un certain nombre d'artistes invités. Sur les réseaux sociaux, des contenus supplémentaires seront proposés, et un jeu, consistant à identifier quatre acteurs parmi les milliers d'anonymes de la foule de Tokyo.