Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Événements

France Bleu vous révèle les coulisses de The Voice

-
Par , France Bleu

Les tournages de la 3ème saison du télécrochet de TF1, The Voice, la plus belle voix ont commencé en début de semaine dernière à la Plaine Saint-Denis en banlieue parisienne. Cette année dans The Voice, le chanteur Mika qui remplace Louis Bertignac parmi les coachs, mais aussi plein d’autres nouveautés que France Bleu a pu découvrir en avant première.

Les coachs de The Voice sont survoltés pour cette saison 3
Les coachs de The Voice sont survoltés pour cette saison 3 - Benjamin Girette

Ce qui frappe d’abord en arrivant dans le studio de la Plaine Saint-Denis où se déroule le tournage de The Voice, c’est la grandeur de la salle. D’ordinaire, les studios sont plus petits que ce qui apparaît à l’écran. Là, malgré le public nombreux, 450 personnes, dont certains ont fait trois ou quatre heures de route pour venir assister à l’émission, on se sent très près des talents. On les voit trembler, retenir leurs larmes et certaines fois on devine vibrer leurs cordes vocales.

Un enregistrement de The Voice, c’est long. Très long. Plus de 5 heures. Mais c’est aussi un spectacle formidable, rarement lassant. Il faut dire que quand on est assis dans le public, on comprend mieux les coups de cœur des coachs : l’émotion véhiculée sur scène n’est pas forcément aussi bien retransmise à la télé. Et de l’émotion, il y en a eu ce soir là.

Jenifer chute pendant la collégiale

Les coachs, eux, sont en grande forme. Est-ce dû aux excellents résultats de l’album de Florent Pagny (numéro 1 des ventes ce soir là) ou est-ce l’effet Mika ? Le résultat, c’est que les quatre juges sont survoltés, tellement que Jenifer, en courant vers les fauteuils rouges pendant la collégiale, se casse la figure à cause de ses hauts talons. Plus de peur que de mal, on enchaine et place aux premiers talents.

D’ailleurs pour le premier, nous avons droit à une des nouveautés de cette saison : le rideau blanc. Pendu au milieu de la scène, le candidat interprète sa chanson en restant invisible aussi bien des coachs qui pourraient se retourner que du public.

Une nouveauté qui prend encore les coachs au dépourvu puisque, après l’interprétation, c’est à un fantôme qu’ils s’adressent et celui-ci n’a pas le droit de leur répondre. Le but, évidemment, c’est de semer encore plus le doute sur l’identité du candidat, autant dans l’esprit des coachs que dans celui du public. Une femme ? Un homme ? Un jeune ? Une personne âgée ? Tout est possible et ainsi, la perplexité peut durer encore un peu plus longtemps.

La technique a des ratés

Il se trouve que ce soir, pas de chance, la technique a des ratés et le rideau refuse de tomber  même quand le suspense a assez duré. Florent Pagny et Garou finissent par se lever pour tirer dessus. La surprise n’en est que plus grande et la séquence rendra sûrement très bien sur petit écran.

A propos d’écran, voilà encore une nouveauté sur le plateau, un grand écran en fond de scène, des plus petits sur les côtés. La production joue avec les effets lumineux et ce sera là aussi sûrement très joli à la télé.

Après avoir vu plusieurs talents, dont la jeune Marina D’Amico, finaliste de l’émission X Factor sur M6 en 2011 et Marie Payet, une ancienne Miss Ile de la Réunion, les caractères des coachs se définissent plus facilement. Et on comprend aussi bien mieux pourquoi Mika a été choisi pour remplacer Louis Bertignac.

Mika a gagné sa place parmi les coachs

D’abord, le chanteur américano-libanais parle français parfaitement. Ou presque. Ce qui favorise les fous rires quand par exemple Mika félicite une candidate en lui disant "Vous êtes très bonne ! ". Heureusement que Florent Pagny lui précise qu’il vaut mieux ajouter "chanteuse " pour éviter d’être grossier.

Mais quand il ne se trompe pas de mot, Mika sait trouver les arguments qui font mouche. Ses critiques sont constructives et complètes. Un  peu trop même certaines fois car ses interventions sont très longues. Même Jenifer lui demande de temps en temps de faire plus vite pour la laisser parler. Mais tout cela sera sans doute coupé au montage.

Beaucoup de montage

Par rapport à la saison précédente, d’ailleurs, les coachs semblent plus critiques, moins "gentils". Peut-être aussi a-t’on cette impression parce que dans une soirée d’enregistrement, on voit une part non négligeable de refusés qui ne seront même pas diffusés à l’antenne. The Voice se concentre sur les plus belles voix et les recalés sont donc, là aussi, souvent coupés au montage.

Cette soirée d’enregistrement a été très riche. De bons candidats avec des styles, des voix, des interprétations très différents. Beaucoup d’émotion aussi comme cette candidate qui répète sans arrêt après avoir été sélectionnée : "Doux Jésus, Oh Seigneur ! ". Le tournage de The Voice est un vrai spectacle complet qui mérite le déplacement malgré sa longueur et on a hâte de voir ce qui en sera gardé à l’antenne. Patience, ce ne sera pas avant le mois de février prochain. 

Le sésame pour assister aux enregistrements de The Voice et aller dans les coulisses - Radio France
Le sésame pour assister aux enregistrements de The Voice et aller dans les coulisses © Radio France - Anne Orenstein
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu