Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Événements DOSSIER : Comprendre l’incorporation de force 75 ans après, les témoignages des Malgré-Nous

Georges Rinkel d'Illkirch-Graffenstaden, malgré-nous

jeudi 14 septembre 2017 à 13:49 Par Pierre Nuss, France Bleu Elsass

75 ans après l'incorporation de force des alsaciens et alsaciennes dans l'armée allemande, France Bleu Elsass vous propose les témoignages des incorporés de force, enregistrés en 2012.

Prisonniers de la Wehrmacht au camp de Stalingrad
Prisonniers de la Wehrmacht au camp de Stalingrad © AFP - Agence France-Presse (photo) Archives

Illkirch-Graffenstaden, France

Après avoir tenté de fuir l’Al­sace, Georges Rinkel est incor­poré de force dans le RAD, puis la Wehr­macht. Il devient cuisi­nier de la 1. Gebirgs-Panzer-Jäger-Divi­sion. En 1944, il se trouve dans le secteur de Belgrade. A Bres­lau en janvier 1945, il sert de télé­pho­niste dans une unité du Volkss­turm. Début mai, il est fait prison­nier par les Russes. Il survit à la capti­vité dans le secteur de Stalin­grad et au camp d’As­tra­kan. Il n’a retrouvé les siens que le 8 mai 1946.

Réécoutez ses années de guerre :

Georges Rinkel

Georges Rinkel est né à Oberhoffen-sur-Moder, et est décédé le 23 juillet 2015 à Illkirch-Graffenstaden, à l’âge de 92 ans.

Un train entier de jeunes alsaciens avait été amené au Wacken en 1942, il s'en rappelle bien. Il n'a jamais vraiment parlé de cette période à ses enfants, plutôt à ses petits-enfants. À son retour, il a passé de nombreuses semaines en observation médicale