Société

Grand froid : France Bleu Alsace lance une collecte pour les personnes les plus fragiles

Par France Bleu Alsace, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass mercredi 18 janvier 2017 à 9:46

Grand froid, aidons-les !
Grand froid, aidons-les ! © Getty

France Bleu Alsace se mobilise et lance une collecte de produits de première nécessité pour les personnes les plus fragiles en cette période de grand froid.

Météo France annonce des températures pouvant aller jusqu'à -12° en Alsace cette semaine. Ce sont les personnes qui vivent dans la rue qui ont le plus de difficultés à affronter ces températures glaciales et ont le plus besoin de notre aide. Ce mercredi, Jérôme Feuerstein, secrétaire de Strasbourg Action Solidarité a lancé un appel dans la matinale de France Bleu Alsace : «En cette période de grand froid de nombreuses personnes et familles n’ont pas de solutions pour se loger dans de bonnes conditions !».

Ecoutez Jérôme Feuerstein

France Bleu Alsace lance une campagne de collecte en faveur des associations qui s’occupent des sans-abris

France Bleu Alsace lance une grande chaîne de solidarité pour aider à sa manière les populations les plus fragiles. Une grande collecte en faveur des associations qui s’occupent des sans-abris en cette période de grand froid. Il faut faire vite, car c’est maintenant que c’est utile !

Nous vous invitons à déposer des produits d’urgences : tentes, couvertures, vêtements chauds, savons, dentifrices, brosses à dents, déodorants, rasoirs, shampoing.... dans la cour de radio. Nous nous chargeons de les transmettre aux associations d'aide aux sans-abris qui œuvrent à Strasbourg et alentours. Merci de votre participation.

Soyons solidaires, aidons-les. On compte sur vous !

Notre adresse pour déposer vos dons : 4 rue Joseph Massol 67000 Strasbourg (proche place de la République), une armoire se trouve au fond de la cour, à droite, sous le préau.

Pour déposer vos dons dans la cour de France Bleu Alsace - Radio France
Pour déposer vos dons dans la cour de France Bleu Alsace © Radio France - Didier Pesce

A lire aussi : Jérôme, sans-abris à Strasbourg