Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Événements

Ile-de-Ré : Les Cazavant font les beaux dans le fier d'Ars

mardi 18 août 2015 à 18:31 Par Margot Delpierre, France Bleu La Rochelle

Le Cazavant, c'est le bateau typique d'Ars-en-Ré. Un petit voilier tout en bois de cinq mètres de long, à fond plat, qui fait le bonheur des estivants. Ce mardi 18 août a eu lieu le 46ème championnat du monde de Cazavant, dans les marais salants du fier d'Ars.

C'est un dériveur léger, à la ligne fine. Le Cazavant est un bateau tout en bois, inventé et construit sur l'Ile de Ré, par un Rétais d'origine rochefortaise. Gaston Cazavant, charpentier de marine de son métier, a donné son nom à ce petit voilier. Il en a dessiné les plans en 1936, et commençait la construction l'année suivante. "On ne sait pas dire combien il en a fabriqué... au moins 300 ou 400", estime Rosine Merlet, présidente du Club nautique d'Ars-en-Ré (CNAR).

"Tous ceux qui ont notre âge aujourd'hui ont appris sur des Cazavant !" Rosine Merlet, présidente du CNAR

Ce modeste charpentier a rapidement croulé sous les commandes. Lorsque l'école de voile d'Ars-en-Ré a été créée au début des années soixante, c'est à lui qu'on a demandé de construire tous les bateaux sur lesquels les enfants allaient apprendre la voile.

"Tout ceux qui ont notre âge aujourd'hui ont appris sur des Cazavant ! Ce n'est pas le meilleur bateau pour naviguer, ça gite, mais pour le fier d'Ars, c'est idéal" , ajoute Rosine Merlet.

46ème championnat du monde de Cazavant

C'est cette année le 46ème championnat du monde de Cazavant. Mais en vérité, les participants sont tous Français. L'appellation "du monde" est une plaisanterie entre les membres, initée par l'ancien président du club nautique d'Ars-en-Ré, à l'époque de la création de la régate. Les coureurs s'amusaient à représenter chacun un pays et à se faire la course sur le fier. Plus par tradition qu'autre chose, le nom de "championnat du monde" est restée malgré tout.

Aujourd'hui, il ne reste qu'une dizaine de Cazavant dans le port d'Ars-en-Ré , dont un seul est véritablement tout en bois.Pour grossir le nombre de compétiteurs, les vieux gréements et autres dériveurs sont invités à participer à la course.

Mais de nouvelles familles s'y intéressent, comme Pascal qui a racheté un Cazavant l'année dernière. Il a passé six mois à tout restaurer, à tout repeindre en bleu et blanc. Et il participe cette année au championnat avec sa fille. Posséder ce bateau, "c'est une façon de se faire accepter par les Rétais, par cette région qui m'a adopté" avoue le "titi parisien" , comme il se surnomme lui-même. "J'espère qu'on transmettra ce bateau de génération en génération" , continue Pascal.