Sortir

Du 6 mars 2014 au 7 mars 2014

L'histoire de Roissy-Charles de Gaulle

L'histoire de Roissy-Charles de Gaulle

Toute la semaine, Denis Lemarié a retracé l'histoire de Roissy-Charles de Gaulle.

Ils ont fait Paris et sa région

Le 7 mars 1974, treize ans après Orly, était inauguré l'aéroport Roissy Charles de Gaulle. Plus exactement son premier terminal, le CDG1. Le Premier Ministre Pierre Messmer associait dans son discours Roissy et Concorde, gages de progrès et d'ambition. Et France Inter, dans ses titres, évoquait le jet de grenades fumigènes par un manifestant sur le cortège officiel. 40 ans plus tard, le CDG1 reste une "éloge du voyage et de l'envol" assure l'Architecte en chef d'Aéroport de Paris François Tamisier. Successeur à ce titre de Paul Andreu, l'architecte de Roissy, il raconte la conception de cet aéroport dessiné sur la base d'un cercle, comme la Maison de la Radio, avec des escalators faisant monter les voyageurs vers le ciel et leur avion, comme à Beaubourg, autre grand bâtiment des années 60-70.

Ils ont fait Paris et sa région

L'architecte en chef d'Aéroport de Paris François Tamisier rend hommage à son prédécesseur Paul Andreu, concepteur de l'aéroport Roissy Charles de Gaulle. Avec "une exploration complète des limites de l'architecture", il a créé l'immense structure inaugurée le 7 mars 1974 avec le premier terminal de Roissy, le CDG1, Charles de Gaulle 1. 40 ans plus tard, l'architecture des aérogares "s'est un peu déplacée" reconnait toutefois François Tamisier. Les plus grands aéroports au monde, en Asie notamment, sont devenus d'immenses bâtiments pouvant accueillir jusqu'à 30 millions de passagers annuels. Leur "enveloppe" a donc évolué, sans commune mesure avec celles d'Orly et Roissy.

Ils ont fait Paris et sa région

Avec l'extension du trafic aérien, très vite, sont apparues les limites du premier terminal de l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle, inauguré en mars 1974. D'autres terminaux vont donc être créés, symboles à chaque fois de l'évolution de Roissy. L'événement est suffisamment important pour que François Mitterrand, en 1982, vienne en personne inaugurer le deuxième aérogare. Ainsi sont nés les terminaux A, B, C, D, E, F... On est passé d'une période à une autre raconte l'Architecte en chef d'Aéroports de Paris François Tamisier. Il faut désormais offrir d'autres services aux voyageurs passant de plus en plus de temps dans les aérogares. Les commerces leur offrent un peu "d'urbanité". Et un train les conduit d'une aérogare à l'autre.

 

Ils ont fait Paris et sa région

La visite de Roissy se poursuit avec l'Architecte en chef d'Aéroports de Paris François Tamisier. La quatrième étape est pour la luxueuse salle d'embarquement du terminal 2E. "L'objectif est que le passager se sente chez lui.", sans aggression sonore, en toute sécurité, avec toutes les marques à proximité. On est loin décidément du Roissy des années 70 - narré par Léon Zitrone évoquant les autobus de l'aéroport et le charme des hôtesses. Les passagers, en 2014, ont l'habitude de voyager et "ont besoin d'autre chose". Roissy, pour François Tamisier illustre au-mieux la notion de "design global", mélange d'architecture, lumière, commerces et publicité, avec 100 % de satisfactions clients...

Ils ont fait Paris et sa région

L'aéroport de Roissy a su prendre le plus grand soin de ses passagers "orphelins de Paris", attendant leur avion dans la nouvelle salle d'embarquement M du terminal 2E... Ici s'achève la visite menée par l'architecte en chef d'Aéroports de Paris François Tamisier. Il décrit une salle de la taille d'une petite place de ville offrant tout le confort aux passagers, décorée par des artistes contemporains, avec même un espace-musée et ses expositions et son jardin-fumoir rappelant les jardins de l'Ile de France. Après avoir visité Paris, Versailles ou Fontainebleau le voyageur de Roissy gardera une ultime vision de luxe et de tranquillité...

Infos pratiques