Événements

Du 3 septembre 2016 au 4 septembre 2016

La Bourle : ce jeu traditionnel organise ses 24h à Tourcoing

Par
Les 24H de la Bourle
Les 24H de la Bourle

Le Cercle du jeu de Bourle "Saint Louis Notre Dame de Lourdes" réunit les clubs régionaux pour ses 24h de la Bourle. Ce challenge "Henri Vanneste" se déroulera pour la demi-finale et la Finale le samedi 3 septembre à Tourcoing au Cercle 109 Rue Ingres.

Le jeu de bourle à l'étaque est pratiqué dans le nord de la France et plus particulièrement dans l'agglomération Roubaisienne.

La bourle est un gros disque en bois de gaïac ou de quebracho (arbre d'Amérique du Sud) de 30 cm de diamètre, large de 10 à 15 cm, pour un poids de 4 à 8Kg. La bourle a un côté fort et un coté faible.

Les bourles ne se trouvent pas dans le commerce, elles sont tournées par des spécialistes à la demande. Aujourd'hui, on ne trouve plus de bois de gaïac ou de quebracho. Un matériau de composition " le canevasite", de même densité (1,330) est utilisé et donne entière satisfaction. (Coût de revient à l'unité : 280 €).

L'emplacement destiné au jeu est un rectangle concave de 23 m de long et de 3,5 m de large, appelé bourloire, d'apparence en terre battue. En réalité, elle est constituée d'un mélange d'argile, de bouse de vache et de farine de seigle (si, si !). Cette piste de jeu est terminée aux deux extrémités par une fosse où viennent échouer les bourles lancées trop fort. Ce fossé s'appelle le "CUL". A 50 cm de chaque extrémité, un disque de cuivre de 3 cm de diamètre est enchâssé : c'est l'objectif à atteindre. On l'appelle "l'étaque".

Voilà pour la piste traditionnelle, telle qu'elle a existé pendant près d'un siècle au Cercle Saint Louis. Sa transformation en 1990 relève de toute une série d'opérations. Après un balayage soigné (fini le mélange d'argile, de bouse et de farine), on applique un revêtement composé de goudron, de sable fin et de sciure. Il existe malgré tout encore quelques bourloires traditionnelles.

Ce jeu se pratique soit individuellement, par trois ou six joueurs, le tout avec six bourles par équipe.

On y joue alternativement d'une extrémité et de l'autre de la piste. L'équipe est dirigée par un commandant ; il se tient à une extrémité et fait rouler délicatement ses bourles pour qu'elles viennent s'arrêter ou se coucher le plus près possible de l'étaque. Ses équipiers lanceront leurs bourles pour qu'elles constituent des obstacles tout au long de la bourloire .

L'équipe adverse va essayer de s'approcher le plus près possible de l'étaque, soit en slalomant entre les bourles de l’adversaire, soit en les délogeant. Les bourles de la même équipe les plus près de l'étaque lui rapporteront chacune un point et lui permettront de jouer en premier dans la manche suivante.

Sur Tourcoing et environs, les Bourles utilisées sont plus légères. Elles pèsent environ 1 kg 800, elles sont fabriquées dans du bois de noyer. Chaque joueur, comme à la pétanque, possède son jeu de 2 Bourles qu'il emmène dans une valise. Au-delà des frontières en Belgique, et dans les Flandres d'autres formes de Bourles sont utilisées.

VOCABULAIRE DU BOURLEUR.
L'Etaque: Disque de cuivre de 5 cm enfoncé dans la piste, but à atteindre pour marquer le point.
Un Heilli: Bourle placée volontairement loin de l'étaque pour gêner l'adversaire.
Le Cul: Fosse de sciure à l'extrémité de la piste ; les bourles qui y tombent sont hors-jeu.
Le Fort: Endroit de la bourle où le diamètre est le plus petit.
Taper: Lancer la bourle très fort pour enlever une bourle bien placée.
Faire Jo: Prendre le point à l'adversaire.
Jouer un cul:Jouer suffisamment fort pour enlever une bourle tout en restant à sa place.
Le Roi,la Reine de la Bourle: Le meilleur joueur ou la meilleure joueuse de l'année.

«Le jeu de bourles en Flandres» - Aucun(e)

«Le jeu de bourles en Flandres» Rémy Cogghe (1854-1935) Musée d'art et d'industrie de Roubaix

Partager sur :