Événements

La fête de la musique est-elle encore une fête familiale et populaire?

Par Aurélie Locquet, France Bleu Alsace jeudi 19 juin 2014 à 11:17

Gérald de Palmas revient avec un nouvel album
Gérald de Palmas revient avec un nouvel album © DR

Des milliers de personnes sont attendues dans les rues des villes et des villages français ce samedi. C'est la fête de la musique avec des concerts gratuits un peu partout en Alsace.

A Strasbourg, le programme officiel de la fête de la musique commence à 16 heures. Les concerts vont se succéder sur les différentes scènes de la ville jusqu'à une heure du matin. Place Kléber, sur la scène principale, Gérald de Palmas sera en concert à partir de 22h30. L'affluence devrait être importante à Strasbourg, la fête tombe un samedi, et il devrait faire beau. Le nombre des scènes a été multiplié.

"Pour que tout se passe bien, nous installerons un PC police santé, il y aura des contrôles d'hygiène sur les stands de petite restauration, et le problème de l'alcoolisation sera surveillé de près" , souligne Robert Hermann, adjoint au maire de Strasbourg à la prévention et la sécurité. "Des agents de la circulation feront de la prévention auprès des personnes qui commencent à s'alcooliser en début de soirée, ensuite il pourrait y avoir des interpellations." Le problème plus global de l'alcoolisation des jeunes le week-end à Strasbourg devrait d'ailleurs faire l'objet d'annonces dans les jours à venir.

Manifestation des intermittents

Des festivités et concerts gratuits sont organisés dans la plupart des communes alsaciennes. Avec comme chaque année, l'envie de faire découvrir de nouveaux groupes ou styles musicaux, mais aussi d'inviter les amateurs à jouer en public. Les musiques urbaines seront au coeur de cette 33ème édition.

Les intermittents du spectacle vont manifester à 15 heures place Kléber samedi juste avant le coup d'envoi des concerts. Mais les spectacles ne devraient pas être perturbés. "Nous voulons que le public entende que nous défendons des droits sociaux et pas des privilèges" , explique Marion Granjean, intermittente et membre de la coordination du groupe du 21 mars. "Notre objectif n'est pas de perturber la fête de la musique."

> Retrouvez l'interview en intégralité de Robert Hermann, président de la CUS et adjoint au maire de Strasbourg:

INVITE FBA 7H15 FETE MUSIQUE - MF5 BF

> Retrouvez l'interview en intégralité de Marion Granjean, intermittente et membre de la coordination du groupe du 21 mars:

INVITE FBA 7H45 INTERMITTENTS - MF5 BF