Événements

La lune d’un peu plus près : un film fantastique et solidaire "made in Dordogne"

Par Mila Ta Ninga, France Bleu Périgord jeudi 5 juin 2014 à 7:00

L'affiche provisoire de La lune d'un peu plus près
L'affiche provisoire de La lune d'un peu plus près © La Luna Productions

Ce film fantastique raconte les doutes, espoirs et questionnements de Guillaume Hussenot, un quadragénaire atteint de myopathie qui vit à La Chapelle-Aubareil. Il a décidé de mettre en image son journal, écrit depuis dix ans. Entouré de sa famille qui évolue dans le monde du cinéma et sans budget des grandes distributions, le film se fera par le biais du financement participatif.

Fantastique et solidaire. Le film raconte les doutes les espoirs et les questionnements de Guillaume Hussenot. L’homme de 40 ans vit à La Chapelle-Aubareil, sur les hauteurs de Montignac. Il aura naturellement le rôle principal de La lune d’un peu plus près. Un titre sous forme d’allégorie qui devrait emmener à réfléchir.

"Ce film parle de moi, avec mes passions : le théâtre, le spectacle, la communauté, les enfants. L’histoire : mon personnage, Benjamin, monte une pièce avec des enfants et des adultes pendant une résidence d’été. À un moment, va se passer quelque chose de plus fantastique. Mon personnage va changer de corps avec un enfant de la troupe. À partir de là, va se passer toute une interrogation, des recherches du pourquoi de cette situation." — Guillaume Hussenot, co-écrivain et comédien, à l'origine de La lune d'un peu plus près

[scald=932235:sdl_editor_representation] 

Il faut dire que Guillaume Hussenot sent comme une urgence .

La lune d'un peu plus près : " Pouvoir donner tout ce que je peux encore donner " Guillaume Hussenot

"Donner tout ce que je peux encore donner, de la meilleure qualité que je pourrais." — Guillaume Hussenot

Car Guillaume n’est pas un novice en la matière. Depuis 20 ans, il dirige des Ateliers Théâtre et vidéos pour enfants. Il est à l’origine d’une quinzaine de films (courts-métrage, clips, film interactifs…) et autant de spectacles vivants (comédie musicales, sketchs). Il a aussi eu le rôle principal dans "Simon" de Régis Roinsard.

Le déclic se fait en septembre dernier. Guillaume Hussenot est entouré de sa famille pour fêter ses 40 ans. Ils sont plusieurs à évoluer dans le monde du cinéma. Alors puisque les grands distributeurs ne répondent pas ou refusent, Guillaume propose à ses proches de partir à l’aventure avec lui. Une aventure qui s’écrit en famille et entre amis, comme lorsque les cousins étaient adolescents et passaient une partie de leurs retrouvailles à faire des films.

La famille de Guillaume Hussenot en 1978 - Aucun(e)
La famille de Guillaume Hussenot en 1978

 

Une partie de la famille et de l'équipe de Guillaume Hussenot pour le film La lune d'un peu plus près

Financement participatif

Ni une ni deux, les cousins, frères et amis sont de la partie. Certains arrivent de Paris, d’autres sont de Dordogne. Tous travaillent sur le film de manière bénévole. Son frère Sébastien sera le producteur, son autre frère Mathieu, le chef opérateur, sa cousine Camille Robert, la réalisatrice, les enfants qui participent aux ateliers Théâtre et Vidéos de Guillaume Hussenot, passent les castings. Chacun prend place, même sa mère aura un rôle. Pour des questions pratiques, le film sera tourné en août prochain dans le secteur de La Chapelle-Aubareil, Sarlat et Montignac.

La lune d'un peu plus près : " Je prends ce texte comme un don. " Camille Robert, réalisatrice et cousine de Guillaume Hussenot

Et qui dit monter un film alternatif, dit aussi des financements alternatifs. Le crowdfounding, s’est imposé de lui-même. La production du film ne peut se faire d’une traite, c’est pourquoi l’équipe a décidé de fonctionner par palier à travers la plateforme Ulule. Le premier est de 12 500 €, de quoi démarrer. Et chacun peut donner ce qu’il veut à travers la plateforme Ulule, avec un minimum de 10 €. Pour que le film soit tel que l’équipe le conçoit, il faudrait entre 30 000 et 40 000 €.

"Si on n'atteint pas ce premier palier, les personnes sont remboursées et on doit tout recommencer." — Sébastien Hussenot, producteur et frère de Guillaume

C’est l’association Lux Mea Lex, basée à Montignac qui va gérer l’administration de la production de La lune d’un peu plus près. Vous pouvez retrouver des informations complètes sur le site du film ou alors sur le compte Facebook de La lune d’un peu plus près

Les paliers du financement du film La lune d'un peu plus près

Lalune d'un peu plus près, un film familial, solidaire et participatif