Culture – Loisirs

Le Frac Centre au cœur d'une polémique

Par France Bleu Orléans, France Bleu Orléans jeudi 5 mars 2015 à 19:09

Le FRAC Centre n'a plus de directeur depuis huit mois.
Le FRAC Centre n'a plus de directeur depuis huit mois. © Maxppp-Eric Malot-La République du Centre

Le Fonds régional d'art contemporain à Orléans n'a plus personne à sa tête depuis huit mois. L’ancienne directrice est partie cet été pour rejoindre le Centre Pompidou, et la procédure de recrutement pour lui succéder a échoué. Le poste est donc toujours vacant et cela suscite des inquiétudes.

Depuis le départ de Marie-Ange Brayer pour le Centre Pompidou à Paris il y a huit mois, le FRAC Centre à Orléans n’a plus de directeur . Et cela n’est pas faute d’avoir essayé, le processus de recrutement pour désigner son successeur a été un échec malgré une quarantaine de candidatures. Ce poste est donc toujours vacant, et cela suscite certaines inquiétudes , au point que cinq architectes de renom viennent d'écrire à la ministre de la Culture Fleur Pellerin. Dominique Perrault, Bernard Tschumi, Claude Parent, mais aussi Dominique Jakob et Brendan MacFarlane, les concepteurs du site actuel du Frac à Orléans : tous ces architectes ont co-signé cette lettre. Ils y expriment leur inquiétude sur l'avenir du lieu qui a pour particularité d’être spécialisé dans l’architecture . Une crainte sans fondement, assure Carole Canette, vice-présidente de la Région Centre Val de Loire en charge de la culture

En fait, certains redoutent que la Région ne profite de ce recrutement pour fusionner le Frac avec les Tanneries - le futur site d'art contemporain qui doit ouvrir l'an prochain à Amilly. Coïncidence, c'est le futur directeur de ce site, Eric Degoutte, qui assure en ce moment l'intérim à la direction du Frac. La Région de son côté assure que la procédure de recrutement sera être relancée dans les prochains jours et que le poste de directeur du FRAC sera pourvu avant l’été.

Partager sur :