Culture – Loisirs

Le futur musée de la Romanité divise toujours à Nîmes

Par Arnaud d'Arcy, France Bleu Gard Lozère lundi 6 avril 2015 à 8:06

Le futur musée de la Romanité à Nîmes
Le futur musée de la Romanité à Nîmes © Perspectives : Agences Elizabeth et Christian de Portzamparc

Le projet de musée de la Romanité à Nîmes reste un sujet de division au sein du conseil municipal. Le Front de gauche a refusé de voter une enveloppe de plus de trois millions d'euros.

La réalisation du musée de la Romanité à Nîmes suit son cours, et les divergences politiques persistent.

Samedi matin lors du conseil municipal, de nouvelles phases de travaux ont été votées : revêtement des sols, sièges de l'amphithéâtre, mais également le mobilier du musée, le tout pour une enveloppe d'environ 3,7 millions d'euros.

L'ensemble des élus s'est prononcé en faveur de ces travaux, excepté ceux du FN, mais aussi ceux du Front de gauche.Ce n'est pas nouveau, la position du Front de gauche n'a pas fléchi depuis le démarrage officiel des travaux en septembre 2013.

Pour Christian Bastid, conseiller municipal communiste, les dépenses s'accélèrent, mais qui avance les sous ? La ville de Nîmes, toujours.

Musée de la Romanité : Christian Bastid

D'après le Front de gauche, le coût initial de 60 millions d'euros serait finalement plus proche des 80 millions. Peu importe, pour Daniel-Jean Valade, adjoint UMP à la culture. Selon lui, le retour sur investissement sera à la hauteur.

Musée de la Romanité : Daniel-Jean Valade