Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le musée Courbet d'Ornans prêt à recevoir "L'origine du monde"

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Besançon

A un mois maintenant du début de l'exposition autour de la sulfureuse œuvre de Gustave Courbet, le musée d'Ornans est fin prêt. Ne reste plus que quelques préparatifs de dernières minutes. Le 7 juin, une cinquantaine d’œuvre entoureront "L'origine du monde" pour une exposition consacrée à la représentation du sexe féminin.

L'"Origine du Monde", peint par Gustave Courbet en 1866.
L'"Origine du Monde", peint par Gustave Courbet en 1866. © Maxppp

Contrairement à ce que l'on peut penser... le plus dur n'a pas été de faire venir l'oeuvre la plus connue de Gustave Courbet. Ce qui a pris le plus de temps pour les responsables du musée c'était de construire une exposition autour de ce tableau très polémique. Comment mettre en valeur "L'origine du monde" sans choquer les visiteurs ? C'était tout le défi du musée Courbet d'Ornans.

Il a donc été décidé de mettre en place une exposition qui s'articulera principalement autour du tableau. Nommée "Cet obscur objet de désirs : autour de l'origine du monde", l'exposition présentera à partir du 7 juin une cinquantaine d'oeuvres venues du monde entier (Boston, New-York, Rome, Berlin, Paris).

A moins d'un mois de l'arrivée des premières oeuvres, tout est fin prêt, ne reste plus qu'à régler quelques petits détails...Pas de pression particulière donc à quelques jours de recevoir l'un des tableaux les plus prisés du monde "ce n'est pas pour nous quelque chose de compliqué, la pression vient plutôt de l'engouement du public pour cette oeuvre" explique Frédérique Thomas-Maurin, la conservatrice du musée.

Courbet

Quant à la sécurité mise en place pour cette oeuvre : RAS. "On a déjà eu des oeuvres qui avaient plus de valeur que ce tableau, pour nous ce n'est pas plus stressant d'organiser sa sécurité " raconte Frédérique Thomas-Maurin, la conservatrice du musée. "Les mesures de protection sont les mêmes" .

Courbet

Choix de la station

À venir dansDanssecondess