Événements

Les archives départementales dévoilent leur nouvel écrin

Par Aurélien Accart, France Bleu Nord vendredi 13 juin 2014 à 23:29

La façade en forme de ruche des nouveaux magasins des archives.
La façade en forme de ruche des nouveaux magasins des archives. © Aurélien Accart - Radio France

Un bâtiment unique en Europe, peut-être même au monde ! Après deux ans de travaux, les nouveaux magasins des Archives départementales du Nord ont été inaugurés officiellement, ce vendredi. De plus grande capacité, le nouveau bâtiment lillois se démarque surtout par ses particularités techniques et environnementales.

Les Archives départementales du Nord ont définitivement changé de siècle. A la place du bâtiment construit en 1961, c'est désormais une "ruche" de sept étages, ultramoderne qui s'élève. Elle a été inaugurée en grande pompe ce vendredi. A l'intérieur, près de 80km de rayonnages pour accueillir les documents, registres d'état civil, photographies et autres sources, qui font des Archives départementales du Nord le plus important fonds d'archive du pays, hormis évidemment les fonds nationaux.

L'inauguration des nouveaux magasins des Archives départementales du Nord

Il aura fallu deux ans de travaux et 33 millions d'euros pour voir les nouveaux magasins sortir de terre. Et comparés aux bâtiments précédents, ils font figure de révolution. Selon le président du conseil général du Nord, Patrick Kanner, le site nordiste est même "unique en France, et sans doute en Europe".

Les nouveaux rayonnages des archives départementales du Nord - Radio France
Les nouveaux rayonnages des archives départementales du Nord © Radio France
> "C'est un jour historique"

C'est le département du Nord qui est le principal financeur de ce projet, initié par Bernard Derosier en 2005. A l'époque, un coktail molotov lancé à travers les vitres de l'ancien bâtiment, en marge des émeutes urbaines qui avaient essaimé un peu partout en France, avait bien failli faire partir en fumée les documents centenaires conservés sur le site de la rue Saint-Bernard. Une grosse alerte qui venait souligner une évidence: l'ancien bâtiment ne répondait plus aux normes incendie . Délicat pour un bâtiment qui abrite des documents historiques inestimables: pour ne citer qu'un seul exemple, le plus vieux document conservé dans le fonds nordiste date de l'époque de Charlemagne !

Pour le président du conseil général du Nord, Patrick Kanner, c'est un jour historique

Les nouveaux magasins sont au contraire à la pointe de la technologie. Sans avoir recours à la climatisation, la température y reste idéale pour conserver des documents fragiles dans les meilleures conditions. Une partie du secret du bâtiment se trouve sur le toit: 300 mètres carrés de panneaux photovoltaïques se partagent la terrasse avec un toit végétalisé. Le tout permet au bâtiment d'être le premier centre d'archives à énergie positive: il consomme moins d'énergie qu'il n'en produit. Une véritable prouesse technologique selon la directrice des Archives départementales du Nord, Mireille Jean.

De nombreux panneaux solaires recouvrent le toit du nouveau bâtiment. - Radio France
De nombreux panneaux solaires recouvrent le toit du nouveau bâtiment. © Radio France

La directrice des archives départementales du Nord, Mireille Jean

Les archivistes de la rue Saint-Bernard accueillent l'arrivée de ce nouveau complexe avec soulagement. Les anciens magasins d'archives étaient proche de la saturation. "Les nouveaux rayonnages nous permettront de tenir au moins 20 ans" , explique la directrice, Mireille Jean. Si l'on en reste au rythme actuel de remplissage, plus d'un kilomètre de linéaire chaque année.

Seul bémol à cette inauguration réussie: l'absence de la ministre de la culture, Aurélie Filippetti , retenue à Paris par une rencontre avec les directeurs des festivals d'été qui risquent d'être annulés, en marge du mouvement social des intermittents. Et sans doute aussi un peu à cause de la grève des cheminots, qui a perturbé, ce vendredi encore, les liaisons TGV entre Lille et Paris.

Partager sur :