Événements

Les lycéens et collégiens des P-O rendent hommage au poète Antonio Machado

Par Martin Cotta, France Bleu Roussillon dimanche 23 février 2014 à 17:27

La tombe d'Antonio Machado au cimetière de Collioure
La tombe d'Antonio Machado au cimetière de Collioure © Radio France - Martin Cotta

Il y a 75 ans, Antonio Machado poète espagnol, mourrait à Collioure après un exil d'un mois pour fuir la dictature franquiste. Ce dimanche des lycéens et des collégiens lui rendaient hommage lors des célébrations.

200 spectateurs se sont massés ce dimanche au centre culturel de Collioure pour assister aux célébrations du 75e anniversaire de la mort d'Antonio Machado. Le poète a vécu une histoire d'amour très courte avec la France, puisqu'il mourra un mois après son exil en février 1939 .

L'écrivain a fait partie des centaines de milliers de réfugiés qui ont fuit la dictature de Franco alors que la deuxième guerre mondiale commençait à diviser l'Europe. Cet épisode de l'histoire que l'on appelle La Retirada. Antonio Machado a trouvé pendant quelques semaines refuge à Collioure. Son corps repose d'ailleurs dans le cimetière de la commune depuis toujours.

Quel héritage ?

Dans le cadre d'un prix d'écriture à l'initiative de la Fondation Antonio Machado (FAM) des élèves du lycée Rosa-Luxembourg de Canet-en-Roussillon, et du collège Marcel Pagnol de Perpignan ont été récompensés et ont eu l'honneur de lire des poèmes de plusieurs auteurs en hommage à Antonio Machado.

"Faut pas retomber dans la dictature"

Aucun de ces lycéens et collégiens n'étaient nés évidemment à l'époque d'Antonio Machado mais plusieurs d'entre eux disent avoir été touchés par les textes du poète espagnol. C'est le cas d'Eve : "son écriture est vraiment belle et elle raconte vraiment ce qui s'est passé et ce qui pourrait se repasser. Faut pas retomber dans la dictature " déclare t-elle.

D'autres se prêtent aussi au jeu de l'analogie comme Noémie et Justine : "la morale de cet homme c'est qu'il n'a pas lâché. Il nous fait passer un message (...) ça nous fait réfléchir aussi sur nous " s'exprime t-elle.

"Il nous fait passer un message"

"Machado dort à Collioure... trois pas suffirent hors d'Espagne..."

Partager sur :