Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les peintures du musée des Beaux-arts d’Orléans souffrent aussi de la chaleur

-
Par , France Bleu Orléans

A cause d’une panne de climatisation survenue ce printemps, il a fait chaud dans les salles du musée des Beaux-arts d’Orléans. Sur certains tableaux, la peinture a même commencé à s’écailler et pour limiter les dégâts le musée a dû mettre des "pansements" sur plusieurs toiles.

La toile du peintre hollandais Marteen van Heemskerk, " La Forge de Vulcain" fait partie des tableaux touchés.
La toile du peintre hollandais Marteen van Heemskerk, " La Forge de Vulcain" fait partie des tableaux touchés. © Radio France

Les peintures du musée des Beaux-arts d'Orléans souffrent de la chaleur * et ce n'est pas la conséquence de la canicule du début du mois, mais d'*une panne de climatisation au printemps , cela arrive souvent dans ce bâtiment vétuste. La température est montée dans les salles et sur certains tableaux,* la peinture a commencé à s'écailler , en attendant une restauration en profondeur des œuvres, c'est donc le système D qui est mis en place pour préserver les tableaux ;_ le musée a posé sur les toiles une sorte de sparadrap_* . Sur les tableaux en question, on peut voir une multitude de bandes blanches qui ont été scotchées. Il s’agit en fait papier japon destiné à éviter que la peinture ne tombe . A cause de la chaleur, le bois a travaillé ce qui a abîmé la couche picturale des tableaux . Faute de solution, les toiles pourraient bien être abimé par cette situation, la mairie a promis une restauration des œuvres cet automne , cela devrait coûter 40.000 euros** , financés par la municipalité, la Drac et un groupe bancaire.

Plusieurs tableaux ont du être renforcés avec ce papier spécial pour éviter que la peinture ne tombe.
Plusieurs tableaux ont du être renforcés avec ce papier spécial pour éviter que la peinture ne tombe. © Radio France
Choix de la station

À venir dansDanssecondess