Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Événements

Les plantes de Metz plage revendues à prix cassé

mercredi 19 août 2015 à 11:23 Par Armêl Balogog, France Bleu Lorraine Nord

Mardi 18 août, après la fermeture de Metz plage, bambous, lauriers et autres arbustes ont commencé leur deuxième vie. Chaque année, la vente des plantes de Metz plage est de plus en plus attendue par les acheteurs, attirés par les bonnes affaires.

Vente des plantes de Metz plage
Vente des plantes de Metz plage © Radio France - Armêl Balogog

Mardi 18 août, dès 7h30, une longue file d’attente de plus de cent mètres se formait devant l’espace de vente des plantes de Metz plage. D’une année à l’autre, l’événement gagne en popularité, alors il faut arriver tôt pour être mieux servi. Quelques minutes après l’ouverture du site à 8h, certains repartent déjà avec un chariot rempli de bambous, d’oliviers, de lauriers et de bougainvilliers.

Des plantes méditerranéennes à bas prix…

Clémence a flairé la bonne affaire : elle se laisse tenter par un olivier à 90 euros au lieu de 150 euros en magasin . Mais la star du jour, c’est le bambou : 25 euros celui de taille moyenne et 50 euros le grand, haut de trois mètres. Un prix attractif, alors Renée en achète deux pour faire un brise-vue dans son jardin. Les plantes de Metz plage tiennent bien d’année en année, elles ont de bonnes racines, parait-il. Et leur atout supplémentaire, c’est la garantie : un an pour les plantes en pot et trois ans si elles sont replantées dans la terre. Du coup, Renée revient chaque année, au point que son beau-fils surnomme son jardin « jardiland » .

7h+9h Metz plage plantes ENRO

…et des plantes pour les V.I.P.

En tout, 500 plantes sont proposées à la vente après la fermeture de Metz plage , mais certaines d’entre elles sont réservées. Trop, pour Isabelle. « On était venus exprès dimanche faire un tour sur Metz plage pour voir les plantes qui allaient être mises en vente. On avait repéré un figuier, et là je le vois dans l’espace réservé… donc c’est un peu dommage. » Dans l’espace de vente, il y a une sorte de carré V.I.P. avec toutes les plantes réservées …et les plus belles plantes dont des buissons sculptés et des arbres fruitiers. Seuls les employés de mairie qui ont aidé à l’installation de Metz plage et ceux qui ont exposés sur le site pouvaient réserver des plantes une semaine à l’avance. Une juste rétribution pour leur travail qui chagrine un peu les autres acheteurs.

Donner une deuxième vie aux plantes

Malgré cela, les visiteurs sont nombreux, certains ne sont même jamais allés à Metz plage pour se baigner ou prendre un bain de soleil. Ils viennent pour d’autres raisons : « C’est se faire plaisir et en même temps contribuer à l’écologie, explique Aurélie. Il ne faut pas non plus détruire ces plantes, mais leur donner une deuxième vie. »

8h Metz plage plantes SON

Ces plantes ont été prêtées à la ville par le fleuriste Botanic . Mais une fois l’attraction terminée, le magasin, installé dans le supermarché Auchan de Metz-Semécourt, n’a pas assez de place pour les stocker. Le problème s’est posé pour la première fois en 2012 pour la deuxième année de ce partenariat. « Ce n’est pas une opération à but lucratif » , précise Frédéric Ehling, le responsable du magasin . Selon lui, l’opération lui coûte même de l’argent, parce qu’il doit payer de la main d’œuvre supplémentaire – quatre personnes à Metz plage en plus des employés en magasin – et l’assurance – basée sur le coût des plantes à l’achat, soit 50.000 euros. « L’idée c’est de repartir avec zéro stock. Et on repart l’année prochaine avec une autre liste de plantes que nous donnera la ville. »

En revanche, les palmiers et autres arbres de Metz plage ne sont pas vendus. Eux rentrent passer l'hiver au Centre horticole de Metz, et referont leur sortie estivale l'année prochaine à Metz plage.