Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Événements

LIVRES ET VOUS - Virginie Troussier - Mardi 11 Août

mardi 11 août 2015 à 19:54 Par Cédric Conca, France Bleu

Virginie Troussier propose chaque jour un livre de son choix.

Nicolas de Stael
Nicolas de Stael

Lettres 1926-1955 – Nicolas de Staël

Aujourd’hui, nous parlons du peintre fabuleux Nicolas de Staël, « Etre peintre » : cette quête le tourmentait jusqu'à l'obsession. Elle a nourri son admirable correspondance, une mine d’or que l’on peut lire dans l’édition chronologique et précise publiée au Bruit du Temps. De brefs textes et des notes éclairent les échanges à mesure qu’on les lit. Pas de longues présentations par périodes ni discours : des mises en perspective, des faits ; le flux concret de la vie.

«Il ne suffit pas de se nourrir simplement pour tenir debout, il faut brûler sans cesse pour construire quoi que ce soit de durable.» Cet aveu pourrait résumer toute sa vie d’artiste. Une traversée fulgurante de quarante et un ans, entrecoupée de passions et d’amitiés intenses, d’élans enthousiastes face à la beauté du monde, «la tendresse des nuages», la fulgurante lumière du Midi, mais aussi de doutes vertigineux. Une existence dans laquelle la peinture apparut tôt comme la seule issue pour, écrivait-il, pour l’aider à vivre.

Cette correspondance nous plonge au cœur de sa frénésie créatrice. Dans la vie, comme dans son art, Nicolas de Staël aura toujours eu «besoin d’élever (s)es débats à une altitude unique» . Cette écriture très imagée et colorée du peintre, alliée à sa capacité constante d’émerveillement, fait d’ailleurs tout le sel de cette correspondance.

L’éditeur Antoine Jaccottet est avec nous pour en parler. 

MA 11 AOUT - CORRESPONDANCE NICOLAS DE STAEL - LIVRE ET VOUS