Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Événements DOSSIER : Comprendre l’incorporation de force 75 ans après, les témoignages des Malgré-Nous

Lucien Pfaffenhoff de Molsheim, malgré-nous

vendredi 25 août 2017 à 10:55 Par Pierre Nuss, France Bleu Elsass

75 ans après l'incorporation de force des alsaciens dans l'armée allemande, France Bleu Elsass vous propose les témoignages des Incorporés de Force, enregistrés en 2012.

Malgré-nous au Camp Templov-Rada en Russie
Malgré-nous au Camp Templov-Rada en Russie © Getty - Apic - Hulton Archive

Alsace, France

Réécoutez Lucien Pfaffenhoff de Molsheim vous raconter son incorporation de force et la débâcle de la bataille d’Orel-Belgorod. Egalement appelée Bataille de Koursk, qui fut un front en saillant de plus de vingt-trois mille kilomètres carrés.

Lucien Pfaffenhoff de Molsheim

Neuf cent mille hommes, dix mille canons et mortiers, plus de deux mille avions et deux mille cinq cent chars pour le IIIe Reich. Et du côté russe : trois mille trois cent chars, une armée d’infanterie qui regroupait un million trois cent mille hommes, dix neuf mille canons et mortiers. Deux millions de combattants sur un front long de deux cent soixante-dix kilomètres.

Lucien Pfaffenhoff en a réchappé. D'autres alsaciens n'ont pas eu cette chance.