Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Événements DOSSIER : Comprendre l’incorporation de force 75 ans après, les témoignages des Malgré-Nous

Lucien Zipper, malgré-nous

mardi 5 septembre 2017 à 10:16 Par Pierre Nuss, France Bleu Elsass

75 ans après l'incorporation de force des alsaciens dans l'armée allemande, France Bleu Elsass vous propose les témoignages des incorporés de force, enregistrés en 2012.

Lettre de Lucien Zipper envoyée de Tambov le 3 août 1945
Lettre de Lucien Zipper envoyée de Tambov le 3 août 1945 - Lucien Zipper - Archives Départementales

Alsace, France

Lucien Zipper fut incorporé en 1943 sur le front de l'Est. Il fut emprisonné par les troupes russes dans le camp de Tambov. Cette période lui a fortement pesé, et il n'a jamais vraiment pu s'en ouvrir à ses proches.

Lucien Zipper a miraculeusement réussi à faire passer une lettre à un camarade par le biais d'un convoi de rapatriement le 3 août 1945 (photo ci-dessus). Retrouvez plusieurs autres documents aux Archives Départementales.

Réécoutez Lucien Zipper vous parler de sa guerre :

Lucien Zipper, malgré-nous

Voici un exemple d'ordre d'incorporation :

Ordre d'incorporation de 1943 - Aucun(e)
Ordre d'incorporation de 1943 - Archives Départementales - Lucien Zipper

Et un exemple de billet de transport militaire :

Billet de transport militaire de Lucien Zipper - Aucun(e)
Billet de transport militaire de Lucien Zipper - Archives départementales - Lucien Zipper

Lucien Zipper a retenu l'hypocrisie des français, et la compréhension des troupes allemandes. Les troupes allemandes ont également dû se battre sous la bannière nazie alors qu'ils étaient forcés par le régime. La situation des alsaciens et des mosellans leur était familière.

Après son retour, Lucien Zipper est tombé malade jusqu'en 1955, et grâce aux bons soins de sa femme, il a pu reprendre une vie "normale" après tout ce qu'il a vécu pendant la Seconde Guerre Mondiale.