Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Événements

Mardi 25 août : les revers de Napoléon mis en musique par le Festival Berlioz

mardi 25 août 2015 à 8:00 France Bleu Isère

Pour ce cinquième jour du Festival Berlioz à La Côte Saint-André, soirée « guerre et paix » au programme. L'orchestre national de Lyon retrace à partir de 21h dans la cour du château Louis XI, les déroutes militaires et sentimentales de l'Empereur.

L'orchestre national de Lyon sera sur la scène du Festival Berlioz pour mettre en musique les déroutes de Napoléon
L'orchestre national de Lyon sera sur la scène du Festival Berlioz pour mettre en musique les déroutes de Napoléon © © Gérard Gay-Perret

De la campagne de Russie, aux intrigues amoureuses, la soirée de ce mardi 25 août, évoque les différents revers essuyés par l’Empereur. Ceux de l’homme d’abord, bafoué par Pierre Rode dont les prouesses musicales et son concerto pour violon n°7, avaient trop charmé la maîtresse de Napoléon et qui a du s’enfuir en Russie où il deviendra le père de l’école russe de violon.

Moqué encore ce Napoléon par Hary Janos dans la suite symphonique de Kodaly où  ce hussard imaginaire, un soldat hongrois , ivre, qui raconte avoir à lui tout seul défait Napoléon et conquis l’impératrice Marie-Louise d’Autriche.

 

La chronique du directeur, Bruno Messina > --------------------------------------------

5 - BERLIOZ 25/08 - DIVERS

 

Ensuite dans cette même soirée : l’ouverture de 1812 de Tchaïkovsky qui raconte, coup de canons à l’appui au milieu des cuivres, la fameuse déroute de la campagne de Russie qui aura coûté si cher aux jeunes soldats français. 

Et enfin, d’après le roman de Tolstoï, la suite symphonique de Prokofiev « guerre et paix » sur une musique saisissante et retraçant la bérézina, l’histoire aussi de Napoléon.

 

5. le bal de Prokofiev

 

ECOUTEZ > la chronique de ce mardi, 18h44 sur France Bleu Isère

RETROUVEZ > le programme du soir et le programme complet 

 

bannière dossier Berlioz - Aucun(e)
bannière dossier Berlioz

 

Par :