Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Événements DOSSIER : Mon plus beau village de Franche-Comté

Mon Plus Beau Village de Franche-Comté : Bouverans, séducteur par nature !

lundi 1 avril 2019 à 8:00 Par Romain Parreaux, France Bleu Besançon

France Bleu Besançon vous présente la région à villages découverts !

“vairons”, grenouilles, vaches et des milliers d’espèces dans un patchwork de paysages
“vairons”, grenouilles, vaches et des milliers d’espèces dans un patchwork de paysages © Radio France - Dominique Parreaux

Bouverans, France

Le site de la commune de Bouverans

Bouverans, aujourd’hui environ 400 habitants – en principe dénommés les “vérons” plutôt que les “vairons” –  est un village rue décoré de 2 fleurs du label, traversé par le Drugeon du sud au nord, blotti au pied du Laveron, entre Frasne et tourbières, en plein pays des zones humides, lacs, étangs, et autres marais qui en constellent le paysage dans un décor unique.

Musée de la nature grandeur nature, bestiaire à ciel ouvert, et pour ainsi dire capitale de la flore, Bouverans se divise en 3 paysages : forêts mixtes de résineux et de hêtres sur les pentes du Laveron, zones humides héritées de la dernière époque glacière, et prés et prairies de ce cœur de zone AOC pour faire pâturer les 1500 montbéliardes des 5 GAEC du village qui vit toujours en mode “coulée”, tradition peut-être aussi séculaire que bien de son temps que l’on entend ici pérenniser.

D’ailleurs, si les vaches sont trois fois plus nombreuses que les “vairons”, comment dénombrer les libellules, faucons, milans, grèbes, foulques, canards, fuligules, cygnes, et autres hérons ? Sans même parler des grenouilles rousses, véritable ADN d’un territoire qui ressemble à l’encyclopédie la rousse !

Cet Espace Naturel Sensible qui concentre une grande diversité de milieux naturels – qui ont d’ailleurs retrouvé leur vraie nature – au cœur de la vallée du Drugeon, c’est le marais du Varot et le lac de Bouverans, haut-lieu de la biodiversité aux eaux pures, par ailleurs propice à la méditation comme aux photos de mariage ; un véritable spot à images et à zénitude, où les photographes croisent les yoguistes.
Le lac, dit de « l’entonnoir », garde d’ailleurs encore tous ses mystères quant à son phénomène de siphon, au pied du massif de la Feuillée

Mais Bouverans ne se résume pas qu’à ses sites et milieux naturels remarquables, ni même aux sphaignes et à la tourbe. Les hommes, présents depuis très longtemps, et qui l’ont d’ailleurs exploitée, y ont aussi laissé leurs traces : de l’ancien château (le Castel Véron et sa légende des loups, fortin de la puissante famille des Chalon-Arlay, sur le site stratégique de l’entrée du val d’Arlier), et la chapelle Notre-Dame du Lac dont l’histoire – notamment marquée par les mystérieuse fugues de la statue de la Vierge à l’Enfant – rappelle combien les rivalités entre villages ne datent pas d’hier !

Bref, Bouverans déborde de trésors que l’Entonnoir ne peut engloutir !

Première étape, comme à l'accoutumée : la mairie !
C'est là que nous avons rendez-vous avec Rémy Debois, le maire d'une commune qui se transforme en tentant de conjuguer le vie du village au 2ème effet frontière.

Rémy Debois... mais aussi des forêts, des étangs ou des prés vous dirait le pays ! - Radio France
Rémy Debois... mais aussi des forêts, des étangs ou des prés vous dirait le pays ! © Radio France - Dominique Parreaux

"C'est vrai qu'il y a une évolution dans le temps... on ne peut pas y échapper"

Nous avons ensuite pris la route - ou plutôt les chemins et les prés ! - en direction d'un étang qui n'est pas là tout à fait par hasard...

Marcel Paylaboud, vairon ascendant grenouilles depuis toujours ! - Radio France
Marcel Paylaboud, vairon ascendant grenouilles depuis toujours ! © Radio France - Dominique Parreaux

"On est bien !"

C'est ensuite Henri, alias Riquet, que nous avons rejoint devant l'église. Parce que nul ne connaît l'histoire de Bouverans comme ce "vairon" de Bouverans et Defrasne à la fois !

L'église de Bouverans, point de départ d'une visite all inclusive de Bouverans - Radio France
L'église de Bouverans, point de départ d'une visite all inclusive de Bouverans © Radio France - Dominique Parreaux

"Les gens de Bouverans allaient faire taire les grenouilles..."

... Henri Defrasne que nous avons ensuite suivi jusqu'au site de Chatel-Véron, au bord du lac, où s'est également écrit une partie de l'histoire du village....

Henri Defrasne sur le site du fortin édifié à l'entrée de a Chaux d'Arlier, comme par hasard entre La Rivière et Nozeroy - Radio France
Henri Defrasne sur le site du fortin édifié à l'entrée de a Chaux d'Arlier, comme par hasard entre La Rivière et Nozeroy © Radio France - Dominique Parreaux

"C'est ce jour-là qu'ils nous traitent de Véron !"

... avant de se rapprocher du belvédère qui offre un panorama unique, à la fois sur un paysage comme Bouverans en a le secret et sur un phénomène dont on n'a jamais réellement percé le mystère et qui aurait sans doute pu inspirer Jules Verne !

Riquet, un puits de connaissances au pays de l'eau qui disparaît.... - Radio France
Riquet, un puits de connaissances au pays de l'eau qui disparaît.... © Radio France - Dominique Parreaux

"En 3 jours, le lac il est plein... il y a 150 hectares, c'est assez énorme"

Autre angle de vue sur la lac, plus au Nord, sur les pontons aménagés pour être pédagogiques. C'est là que l'on a retrouvé Laurence Lyonnais, chargée de développement local à la Communauté de Communes Frasne-Drugeon, pour mieux comprendre ce qui fait de Bouverans un Espace Naturel Sensible.

Laurence Lyonnais au bord d'un lac qu'elle connaît par cœur... et dans un environnement qui a retrouvé son caractère. C'est bon cygne ! - Radio France
Laurence Lyonnais au bord d'un lac qu'elle connaît par cœur... et dans un environnement qui a retrouvé son caractère. C'est bon cygne ! © Radio France - Dominique Parreaux

"C'est un des plus beaux endroits du monde... je crois que c'est simple... oui oui"

À Bouverans, on ne peut évidemment pas passer à côté de l'agriculture... Cinq GAEC (des Prunelles, du Mourey, Laffly, Drezet-Guy et Valion) font encore une bonne partie de l'activité d'un village aussi beau que lait !

Cyril Valion devant quelques-unes de 1500 vaches du village - Radio France
Cyril Valion devant quelques-unes de 1500 vaches du village © Radio France - Dominique Parreaux

"C'est l'occasion de se retrouver, c'est l'occasion de discuter..."

Puis, comme les agriculteurs pour les "coulées" du matin et du soir, on a pris la direction de la fromagerie. Le lieu n'est pas seulement l'autre symbole du pays ; c'est aussi un véritable acteur économique en même temps qu'un poumon de vie.

Vincent et Anthony travaillent environ 8 200 litres de lait par jour, soit une collecte d'environ 2 700 000 litres de lait par an, pour une fabrication d'environ 6 700 meules de Comté par an. - Radio France
Vincent et Anthony travaillent environ 8 200 litres de lait par jour, soit une collecte d'environ 2 700 000 litres de lait par an, pour une fabrication d'environ 6 700 meules de Comté par an. © Radio France - Dominique Parreaux

"La coulée, qui reste un peu typique dans très peu de fruitières"

Notre visite est aussi passée par l'entreprise Triobois. Elle n'est pas Chemin d'Entre Deux Ponts, mais ce fut tout comme !
Nous avons donc poussé la porte d'une entreprise qui porte - précisément - les valeurs du territoire...

Cyril Drezet, patron de Triobois, une entreprise bien dans son décor. - Radio France
Cyril Drezet, patron de Triobois, une entreprise bien dans son décor. © Radio France - Dominique Parreaux

"Quand on regarde par la fenêtre... On est au pied du Laveron là..."

Bouverans nous a aussi fait le bonheur de croiser deux touristes venus de Normandie. Annick et Pierre envisagent déjà de revenir dans un monde qui les fascine, régénère et apaise...

Il faut dire que le paysage y met du sien... - Radio France
Il faut dire que le paysage y met du sien... © Radio France - Dominique Parreaux
... que le ciel est généreux de différentes lumières... - Radio France
... que le ciel est généreux de différentes lumières... © Radio France - Dominique Parreaux
... et qu'on comprend ici, où les futurs mariés se font régulièrement shootés, ce que "plénitude" veut dire ! - Radio France
... et qu'on comprend ici, où les futurs mariés se font régulièrement shootés, ce que "plénitude" veut dire ! © Radio France - Dominique Parreaux

"On recherche des endroits où ça existe encore... ça fait du bien !"

Et puisque, comme chaque semaine, notre visite nous a réservé bien de rencontres, on vous en a mis de côté !
Nous reviendrons ainsi à Bouverans, comme dans les autres villages traversés ce trimestre, lors des prochaines vacances de Pâques où vous serez d'ailleurs aussi invités à voter.

Nous y ferons par exemple la connaissance de quelques-uns des enfants du village, qui n'ont bien entendu surtout pas envie de s'en Arlier...

Garance, Lucas, Killian et Antonin dans l'ancienne salle de classe, aujourd'hui salle de tous les besoins. - Radio France
Garance, Lucas, Killian et Antonin dans l'ancienne salle de classe, aujourd'hui salle de tous les besoins. © Radio France - Dominique Parreaux

... avant de se rapprocher de la fameuse passerelle RTE (Réseau de Transport d'Électricité) qui se trouve aussi être piétonne et intégrée au réseau des liaisons douces (ou liaisons vertes)...

Mylène Garandos su l'une des liaisons vertes de la Communauté de Communes Frasne-Drugeon - Radio France
Mylène Garandos su l'une des liaisons vertes de la Communauté de Communes Frasne-Drugeon © Radio France - Dominique Parreaux

... puis de prendre la température du village auprès de Jean-Pierre, dont le rôle de correspondant local de la PQR consiste notamment à se faire l'écho de tout ce qui y fait la vie et l'activité.

Jean-Pierre Zonca, témoin du Bouverans au présent, devant les photos du Bouverans d'un autre temps - Radio France
Jean-Pierre Zonca, témoin du Bouverans au présent, devant les photos du Bouverans d'un autre temps © Radio France - Dominique Parreaux

Alors à très vite, pour un com(mun)e back à Bouverans, à une petite quinzaine de kilomètres au sud-ouest de Pontarlier, et désormais parmi nos Plus Beaux Villages de Franche-Comté !