Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Événements DOSSIER : Mon plus beau village de Franche-Comté

Mon Plus Beau Village de Franche-Comté : Château-Chalon, plus belle la vigne !

-
Par , France Bleu Besançon

France Bleu Besançon vous présente la région à villages découverts !

Les panneaux ne suffisent plus à afficher les différents labels dont le village peut s’enorgueillir : « Cité de caractère » ou encore « L’un des Plus Beaux Villages de France »
Les panneaux ne suffisent plus à afficher les différents labels dont le village peut s’enorgueillir : « Cité de caractère » ou encore « L’un des Plus Beaux Villages de France » © Radio France - Dominique Parreaux

Château-Chalon, France

Le site de la commune de Château-Chalon

… une analogie que l’on pourrait décliner dans le Quartier du Panier… à vendanges !

Véritable phare, ou sentinelle du vignoble, juché sur le sommet d’un coteau du Revermont, le village de Château-Chalon est construit sur l’arête du plateau dominant la Bresse et la vallée de la Haute-Seille, coulant dans la reculée de Baume-les-Messieurs qui s’ouvre au pied du village et de cette marqueterie de parcelles et de terrasses représentant 50% de l’AOC Château-Chalon (avec Ménétru-le-Vignoble, Domblans et Nevy-sur-Seille), synonyme du vin roi : le vin Jaune (et surtout pas jeune !).

Château-Chalon, soit environ 150 habitants hors-saison et le double l’été qui vivent à peu près à mi-temps de trajet entre Lons et Poligny, c’est quelque part l’histoire d’une injustice qui écrit tout un destin : le village peut en effet compter sur le bois, la vigne, la pierre ou encore le lait, à la fois berceau du vin jaune, terroir de Savagnin, mais aussi territoire de pâtures, de forêts, de carrières et de lait en zone AOC sur la Route du Comté !
Pis, le comble fait aussi des magnifiques villages voisins ou encore du château d’Arlay qui coiffe l'horizon, de presque simples “faire-valoir” ou “figurants” contribuant de fait à la beauté des paysages que l'on dévore de Château-Chalon, par conséquent capitale des belvédères (Saint-Jean, du Grand Cour, du Petit Cour ou encore de La Rochette) et des panoramas à se décoller la rétine !

Avouez que le monde est parfois bien injuste… et qu’en tout cas Bernard Clavel ne s’y était pas trompé en choisissant d’y vivre.

Le site témoigne aussi à sa façon d’une histoire géologique, caractéristique du Jura (promontoire, reculées, …) et remontant à 200 millions d’années. En clair, une véritable vitrine à ciel ouvert de ce qu’est le Jura.
Le village, à l’atmosphère médiévale et vigneronne, abritait jusqu’à la Révolution une abbaye de bénédictines, attestée au XIème siècle, et composée d’une église, d’un palais abbatial, de logis de religieuses et d’un ensemble de bâtiments et de diverses dépendances (écuries, puits, …), clos dans un espace que refermait le porche jouxtant encore le “froid pignon”.
Mais ça ne s’arrête pas là ! Puisqu’à proximité immédiate de l’ancienne église abbatiale se tient encore l’église (paroissiale) Saint-Pierre, qui trouverait ses origines aux XIème et XIIème siècles et dont la chapelle sous le clocher abriterait le trésor des Abbesses !
Si l’abbaye a aujourd’hui disparu en grande partie, une école de la IIIème République fut érigée sur le site même de l’église abbatiale de l’époque, “maison d’école” qui sent bon le poêle et la craie, et qui fait le bonheur des nombreux visiteurs qui – dans le décor authentique des années 20 – peuvent s’essayer à la dictée à la plume !
D’ailleurs, si vous flânez dans les rues du village, prenez le temps de découvrir – outre les caves, les belvédères, le porche, l’église, ou encore le “froid pignon” – l’ancienne voie romaine, l’ancienne cure (caveau Puits Saint-Pierre), l’oratoire Saint Vernier, le colombier abbatial, la maison de Madame de Stain ou bien encore le donjon médiéval, vestige d’une époque encore plus lointaine !
La Tour Charlemagne fut en effet bâtie fin XIIème sur l’ancien rempart qui fermait l’éperon fortifié, forteresse équipée d’un pont-levis qui abritait une petite garnison surveillant la plaine et protégeant l’abbaye
Château-Chalon, c’est donc aussi le Comté et l’histoire du “Chalet” – fruitière à Comté du village – et de sa cave (peut-être la seule qui n’exhale pas les effluves de la part des anges !... d’ailleurs à deux pas de la fontaine d’où sort… de l’eau !!), transformé en écomusée.

En somme, du patrimoine bâti au patrimoine naturel, Château-Chalon réuni à peu près tout ce que la nomenclature touristique compte de pictogrammes, mais qui entend bien continuer à vivre pour de vrai ! Sans compter les souvenirs que vous en rapporterez ; parce que quand avec des si on mettrait Paris en bouteille, avec des ceps on met réellement Château-Chalon en clavelin !

Nous nous sommes d'abord garés sur le petit parking de la mairie, où nous attendait Christian Vuillaume, heureux d'administrer le pays de l'or jaune, qui n'est pourtant pas tout simple à gérer !

Christian Vuillaume dans le secrétariat - salle du conseil de la mairie d'un village qui a encore vu The Guardian le classer parmi les plus beaux de France, aux côtés par exemple de Riquewihr ou Gordes - Radio France
Christian Vuillaume dans le secrétariat - salle du conseil de la mairie d'un village qui a encore vu The Guardian le classer parmi les plus beaux de France, aux côtés par exemple de Riquewihr ou Gordes © Radio France - Dominique Parreaux

"Nous ne sommes pas au Mont Saint-Michel !"

Nous avons ensuite repris la voiture pour faire un petit tour du propriétaire. René Lacroix guide les visites estivales du pays, et c'est tout naturellement qu'il a mis toute sa passion au service de son village...

Première étape, dans l'ordre chronologique : La Tour "Charlemagne", témoin d'une époque lointaine et pourtant postérieure aux fortifications voisines - Radio France
Première étape, dans l'ordre chronologique : La Tour "Charlemagne", témoin d'une époque lointaine et pourtant postérieure aux fortifications voisines © Radio France - Dominique Parreaux

"Ce n'est pas par hasard que les hommes se sont installés ici, il y a déjà maintenant 2500 ans au moins..."

... et hop ! en voiture !
La visite se poursuit d'un point de vue qui a l'avantage de ne pas donner que sur un merveilleux paysage. C'est en effet aussi d'ici que se comprend l'essentiel du pays !...

Belvédère Saint-Jean : René Lacroix devant la carte postale de Château-Chalon - Radio France
Belvédère Saint-Jean : René Lacroix devant la carte postale de Château-Chalon © Radio France - Dominique Parreaux

"Je suis tombé sur un puzzle vendu aux USA dans le Middle West représentant la carte postale de Château-Chalon"

... avant de reprendre la balade, dans le sens de la descente et en direction de l'église et de l'ancienne abbaye, en quelque sorte sur le chemin de Lacroix !

Belvédère de la Rochette, au bout du quartier abbatial, lieu de promenade et de détente des chanoinesses au cœur des jardins privatifs de l'époque - Radio France
Belvédère de la Rochette, au bout du quartier abbatial, lieu de promenade et de détente des chanoinesses au cœur des jardins privatifs de l'époque © Radio France - Dominique Parreaux

"On a du mal à se le représenter aujourd'hui..."

Pour prendre le pouls de Château-Chalon, nous nous devions de nous rendre à la Maison de la Haute-Seille. Installé dans une demeure historique du village, le musée de la Maison de la Haute Seille vous entraîne dans une découverte ludique et interactive d’une région façonnée au cours des temps géologiques.
C'est aussi là que nous avons fait la connaissance de Pauline Rivory, passée des terrils aux coteaux et du Chaudron aux fûts...

Pauline, au guichet de la Maison de la Haute-Seille, pour vous accueillir dans un pays qui ne manque pas de Seille ! - Radio France
Pauline, au guichet de la Maison de la Haute-Seille, pour vous accueillir dans un pays qui ne manque pas de Seille ! © Radio France - Dominique Parreaux

"j'ai googlé Château-Chalon, et en photo c'était déjà très joli !"

À l'inverse, Céline est made in Jura ! Elle compte d'ailleurs bien le rester, et revendique haut et fort son amour d'une région qu'elle ne pourrait pas quitter... et d'abord, pourquoi cette question !? Non mais alors......

Céline Mossu devant les pupitres des Pupitres de Céline, boutique de produits régionaux, ambassadrice de son pays à sa façon ! - Radio France
Céline Mossu devant les pupitres des Pupitres de Céline, boutique de produits régionaux, ambassadrice de son pays à sa façon ! © Radio France - Dominique Parreaux

"La question, en fait, on peut la prendre à l'envers... c'est surtout qu'on arrive pas à partir !"

Nous avons ensuite rejoint Alain Maigrot, lui-même enfant et écolier du village, dans le quartier de l'ancienne abbaye, devant ce qui est devenu "L'école d'autrefois". Nous avons donc poussé la porte de la maison d'école de la IIIème République où l'on a reconstitué la salle de classe des années 20

Alain, assis à la place qu'il occupait dans cette même salle de classe... où la Maison de la Haute-Seille propose aujourd'hui quelques activités comme la dictée à la plume ! - Radio France
Alain, assis à la place qu'il occupait dans cette même salle de classe... où la Maison de la Haute-Seille propose aujourd'hui quelques activités comme la dictée à la plume ! © Radio France - Dominique Parreaux

"J'ai passé mon certificat d'études j'étais sur une table là-bas"

Chemin faisant, nous avons aussi eu le bonheur de croiser toute une équipe de copains, venus visiter le coin.
Et en conclure que ça leur plaît relève de l'euphémisme !

Paola, David, Babeth, Georges, Nadine et Jean-Pierre viennent de Normandie et de Seine-et-Marne... et le font régulièrement exprès !! - Radio France
Paola, David, Babeth, Georges, Nadine et Jean-Pierre viennent de Normandie et de Seine-et-Marne... et le font régulièrement exprès !! © Radio France - Dominique Parreaux

"On leur a donné rendez-vous ici parce qu'on trouve que c'est un point de chute magnifique... ici, tout est beau !"

Nous nous sommes aussi rendus chez celui que le presque tout village surnomme affectueusement "le druide"... Il faut dire que Château-Chalon ne se prête pas qu'à la vigne !

Stéphane Meyer, devant quelques plantes et l'entrée de la reculée de Baume-les-Messieurs, Nevy-sur-Seille tapis en contre-bas - Radio France
Stéphane Meyer, devant quelques plantes et l'entrée de la reculée de Baume-les-Messieurs, Nevy-sur-Seille tapis en contre-bas © Radio France - Dominique Parreaux

"Voilà un peu le décor..."

On n'a pas réussi à trouver le fameux Trésor des Abbesses, mais on a trouvé le Relais des Abbesses, un trésor d'adresse ! Et on n'est semble-t-il pas franchement les seuls à le penser...

Le Relais des Abbesses, côté cour(s)... - Radio France
Le Relais des Abbesses, côté cour(s)... © Radio France - Dominique Parreaux
... et côté jardin, pour le plus grand bonheur quotidien d'Anne-Marie comme des touristes de passage ! - Radio France
... et côté jardin, pour le plus grand bonheur quotidien d'Anne-Marie comme des touristes de passage ! © Radio France - Dominique Parreaux

"Quand ils sont là autour de la table d'abord c'est waouh !"

Comme d'habitude, notre escapade nous a réservé le bonheur de tellement de découvertes et de rencontres qu'on vous en a mis de côté...
Nous reviendrons donc très vite à Château-Chalon, où on n'est loin d'avoir tout vu !
Aussi nous arrêterons-nous chez les vignerons, incontournables dans tous leurs aspects : économique, patrimonial, touristique, paysager, environnemental, culturel, ....
Nous descendrons par exemple dire un petit bonjour à Jean-Claude Credoz qui nous a reçus dans la petite boutique de sa cave... où Château-Chalon se dé"voile" encore autrement !

Le sens de l'accueil et du partage : c'est aussi le Credoz du vigneron ! - Radio France
Le sens de l'accueil et du partage : c'est aussi le Credoz du vigneron ! © Radio France - Dominique Parreaux

Des valeurs que l'on retrouve aussi et évidemment chez l'un de ses voisins, Jean-Pierre Salvadori.
Nous avons aussi rencontré celui qui est l'un des fondateurs de la confrérie Saint-Vernier, pas Vernier par hasard !

Jean-Pierre Salvadori devant les clavelins qui décorent le magasin... - Radio France
Jean-Pierre Salvadori devant les clavelins qui décorent le magasin... © Radio France - Dominique Parreaux
... ou à côté des fûts de chêne dans la pénombre de la cave - Radio France
... ou à côté des fûts de chêne dans la pénombre de la cave © Radio France - Dominique Parreaux

Nous traverserons aussi la rue des Chèvres pour aller à la rencontre du fondateur du CPEPG : le Centre Photographique Européen de la Porte de Grange !
Bernard Mallet, photographe, exposant et commissaire de l'exposition (!) qu'il propose désormais chaque été sur sa porte de grange...

Bernard Mallet devant sa porte de grange, où il affiche maintenant chaque année la galerie de portraits qu'il tire de castel-chalonnais qui illustrent aussi le pays ! - Radio France
Bernard Mallet devant sa porte de grange, où il affiche maintenant chaque année la galerie de portraits qu'il tire de castel-chalonnais qui illustrent aussi le pays ! © Radio France - Dominique Parreaux

Autre artiste, parce que le pays se prête manifestement aux énergies et aux ondulations de l'esprit : Alain David.
Il nous a reçus chez lui, rue de la Roche - la bien-nommée - pour nous raconter son Château-Chalon à lui, tel qu'il l'a découvert en revenant dans son Jura natal.

Alain David, sur la terrasse que les oiseaux rendent encore plus agréable... - Radio France
Alain David, sur la terrasse que les oiseaux rendent encore plus agréable... © Radio France - Dominique Parreaux

Autre point de vue, autre angle de vue : celui de Claude Sirugue. Le président de l'antenne de l'Office du Tourisme nous a expliqué ce que les visiteurs viennent chercher ou retiennent de ce pays qui ne se résume pas en une photo, fût-elle magnifique !

Si la photo est aussi belle que célèbre... - Radio France
Si la photo est aussi belle que célèbre... © Radio France - Dominique Parreaux
... la réalité ne l'est pas moins ! - Radio France
... la réalité ne l'est pas moins ! © Radio France - Dominique Parreaux

Et enfin, nous irons demandé à Michel Maigrot, le doyen des castel-chalonnais, comment il a vu évoluer le village qui est le sien depuis 91 ans !

La rue de l'église débute devant la porte de Michel Maigrot... qui voit son village évoluer dans le bon sens ! - Radio France
La rue de l'église débute devant la porte de Michel Maigrot... qui voit son village évoluer dans le bon sens ! © Radio France - Dominique Parreaux

Alors, à très très vite dans les rues de Château-Chalon qui a encore bien des choses à nous raconter !
Nous y reviendrons avec beaucoup de plaisir dans la première quinzaine de juin, alors qu'il sera question de voter pour qualifier le 5ème et dernier finaliste de cette saison 2 !