Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Événements
Dossier : Mon plus beau village de Franche-Comté

Mon Plus Beau Village de Franche-Comté: Fraisans, pays des feues cheminées

-
Par , France Bleu Besançon

France Bleu Besançon vous présente la région à villages découverts !

On "suie" la route des cheminées : ici, c'est en Fraisans qu'on devient Gueule Noire !
On "suie" la route des cheminées : ici, c'est en Fraisans qu'on devient Gueule Noire ! © Radio France - Dominique Parreaux

Fraisans, France

le site de la commune de Fraisans

Situé en bordure de la forêt de Chaux et à la limite du département du Jura, Fraisans – environ 1250 habitants – se trouve tout proche de l’axe Besançon – Dole, dont le bourg est à mi-distance soit à environ 25 km de chacune de ces deux villes.

Fraisans est certainement né de la construction d’un Château-fort (dont les ruines coiffent la colline de Mignot), érigé pendant l’époque féodale par les souverains de Bourgogne, afin de défendre le cours du Doubs. Ce château (Frize) pourrait d’ailleurs être à l’origine de l’étymologie de Fraisans, à moins de la rapprocher de Frasne ou Franois, que l’on sait issus de Fraxinus (frêne), et qui auraient tiré leur nom des essences forestières abondantes sur leur territoire, et notamment dans la forêt de Chaux qui a précisément joué un rôle prépondérant dans le développement de Fraisans.
Quoi qu’il en soit, le village primitif était jadis regroupé plus en aval autour du pont qui gardait la route du sel à travers la forêt de Chaux.
Le pont de Fraisans – qui donnait évidemment lieu à péage – est d’ailleurs déclaré "ruyneux" par les officiers de la saunerie dès 1487, puis détruit en 1594 pour barrer la route aux troupes d’Henri IV, avant d’être réparé dès l’année suivante aux frais du roi d’Espagne, puis de nouveau hors d’usage après les guerres du XVIIème siècle et remplacé par un bac (on disait à l’époque portail) situé alors entre les maisons Keyser et Lefrançois dans le prolongement de la Rue du Château.
Les souvenirs de ces routes se retrouvent ainsi dans l’actuelle route des baraques appelée "chemin blanc".

Fraisans, c’est aussi les cerfs (qui ornent les armoiries comme ils peuplent la forêt de Chaux), mais c’est également bien entendu les forges : l’activité des Forges de Franche-Comté a évidemment contribué au développement et fait la prospérité de la cité comme elle a dessiné les contours et le profil du village voire même fait le caractère des Gueules Noires : des “séries” (habitat des ouvriers) aux “châteaux” (demeures des contremaîtres et autres directeurs), Fraisans est véritablement marqué par les Forges – grand essor au XIXème siècle avec la création de la Société de Hauts-Fourneaux, Fonderies et Forges de Franche Comté, qui déclineront au XXème siècle avant de fermer définitivement en 1936 – dont le château Brunet, le Petit Château, le château Caron, ou encore la Gérance sont quelques témoignages.

En outre, les Forges – dont le site a été entièrement réhabilité – fontt aujourd’hui le bonheur du spectacle, du cinéma ou des réunions de familles et autres séminaires (Espace Culturel des Forges de Fraisans), et sont – comment l’ignorer ? – le théâtre du No Logo Festival, chaque année depuis 7 ans : un festival qui transforme chaque été le village en en mobilisant la population – devenue fière de “son” week-end – et en contribuant grandement au développement du territoire en même temps qu’à la vie du pays… Une vraie volonté de faire, et de fer !

Nous nous sommes évidemment d'abord rendus en mairie.
Christian Girod nous y attendait, pour nous dessiner les contours de son village, ou plutôt de son bourg, de toujours.

Entre tourisme et démographie, les projets répondent aux enjeux... Christian Girod, maire de Fraisans, dans la salle du conseil / salle des mariages - Radio France
Entre tourisme et démographie, les projets répondent aux enjeux... Christian Girod, maire de Fraisans, dans la salle du conseil / salle des mariages © Radio France - Dominique Parreaux

"Maintenant on sait où est Besançon... c'est à côté de Fraisans !"

C'est ensuite devant les vestiges des anciens hauts-fourneaux que nous avons rejoint l'un des anciens élus de la commune : le maire qui a piloté la réhabilitation du site. Pas une mince affaire, mais l'affaire de tous !

Lucien Paulin, devant une partie des photos retraçant l'évolution du chantier de réhabilitation : une véritable aventure humaine et collective ! - Radio France
Lucien Paulin, devant une partie des photos retraçant l'évolution du chantier de réhabilitation : une véritable aventure humaine et collective ! © Radio France - Dominique Parreaux
Le site des Forges, juste avant la réhabilitation - Radio France
Le site des Forges, juste avant la réhabilitation © Radio France - Dominique Parreaux

"On a dit non... la cheminée, c'était quelque chose..."

Et puisqu'à Fraisans les Forges et leur cheminée sont bien plus qu'un simple repère dans le paysage, nous sommes ensuite partis à la rencontre de "l'historien" de Fraisans... Une Gueule Noire passionnée de son pays, et qui nous l'a raconté en mode histoire... 

André Nicoulin, devant les Forges façon aquarelles qui lui vont si bien au teint ! - Radio France
André Nicoulin, devant les Forges façon aquarelles qui lui vont si bien au teint ! © Radio France - Dominique Parreaux

"C'était la vie de Fraisans et des environs"

... un peu comme si on voyageait dans le temps... du pur bonheur !

les Gueules Noires, aïeux d'André, à la sortie de l'usine - Radio France
les Gueules Noires, aïeux d'André, à la sortie de l'usine © Radio France - Dominique Parreaux
La cheminée, aujourd'hui symbole de Fraisans - Radio France
La cheminée, aujourd'hui symbole de Fraisans © Radio France - Dominique Parreaux

"De temps en temps il y avait des heurts parce que ce n'était pas des Gueules Noires !"

Nous avons ensuite regagné le centre-bourg, pour y faire la connaissance de l'équipe qui dirige une épicerie pas tout à fait comme les autres. 

Marie, Jocelyne, Robert, Danielle, Sylvette et Jean-Marius (de gauche à droite), à l’Épicerie Sociale de Fraisans - Radio France
Marie, Jocelyne, Robert, Danielle, Sylvette et Jean-Marius (de gauche à droite), à l’Épicerie Sociale de Fraisans © Radio France - Dominique Parreaux

"Il s'y passe toujours quelque chose...!"

Et puisque selon Sylvette "on n'est pas aussi féru que les italiens, mais pas loin quand-même", il était temps d'aller s'en rendre compte par nous-même !
Et on le confirme : À Fraisans, le foot est effectivement une institution... Et ce n'est certainement pas Norbert, figure du club que l'on a rencontré en train de rouler la pelouse façon maison au stade Melcot qui dira le contraire !

Norbert Riva, dans la salle de réunion d'un club 4 fois vainqueur de la Coupe du Jura et auteur de parcours en Coupe de France : l'US Fraisans, devenu Jura Nord Foot - Radio France
Norbert Riva, dans la salle de réunion d'un club 4 fois vainqueur de la Coupe du Jura et auteur de parcours en Coupe de France : l'US Fraisans, devenu Jura Nord Foot © Radio France - Dominique Parreaux

"Soit dans les Cités, soit au-dessus du Mont... et aussi ces batailles de clochers !"

Retour aux Forges ! parce qu'au-delà du patrimoine, ces forges sont aussi un véritable lieu de vie que se sont totalement appropriés les fraisanois. La preuve avec les explications de Purdey Bidas, chargée de la programmation du lieu

200 places assises ou 600 en configuration "debout", l'Espace Culturel des Forges a tout pour plaire... Et Purdey s'y sent comme dans un fauteuil ! - Radio France
200 places assises ou 600 en configuration "debout", l'Espace Culturel des Forges a tout pour plaire... Et Purdey s'y sent comme dans un fauteuil ! © Radio France - Dominique Parreaux

"Je me suis senti comme à la maison... ça m'a rappelé le Nord avec les corons, les courées... cet esprit ouvrier, ce milieu social, c'est vraiment génial"

À Fraisans, il y a aussi les incontournables "châteaux" : les demeures des maîtres de forges, contremaîtres ou directeurs, qui font aussi tout le caractère du village. C'est là, devant le château Brunet qu'on a retrouvé un amoureux de cette histoire du XIXème siècle.

Hubert Bacot devant le château Brunet, et dans ce qu'il reste d'un jardin vraisemblablement dessiné par Lenôtre - Radio France
Hubert Bacot devant le château Brunet, et dans ce qu'il reste d'un jardin vraisemblablement dessiné par Lenôtre © Radio France - Dominique Parreaux

"Il y avait toute une économie... et c'était un peu l'utopie de l'époque"

Il est évidemment inconcevable de découvrir Fraisans sans prendre la température de la forêt de Chaux, un angle de vue incontournable.
Nous sommes ainsi partis à la rencontre de Bertrand Lhuillier, un agent ONF qui nous a expliqué le Fraisans version bois et forêt. Et croyez-nous si vous voulez, mais on en revient encore aux forges !

Bertrand Lhuillier devant le panneau qui vous souhaite la bienvenue dans la grande forêt communale de Fraisans - Radio France
Bertrand Lhuillier devant le panneau qui vous souhaite la bienvenue dans la grande forêt communale de Fraisans © Radio France - Dominique Parreaux

"Il fallait environ 60 000 stères de bois par an"

On ne pouvait évidemment pas faire le tour du propriétaire sans aller à la rencontre de celui qui est devenu l'un des acteurs clé de la cité. Florent Sanseigne est venu un beau jour à Fraisans il y a une petite dizaine d'années, a découvert le site des Forges, et est aussitôt allé frapper à la porte du bureau du maire ! Bien lui en a pris...

Florent Sanseigne, co-fondateur du No Logo Festival, devant l'emplacement de la scène sur le site des Forges... en saison off - Radio France
Florent Sanseigne, co-fondateur du No Logo Festival, devant l'emplacement de la scène sur le site des Forges... en saison off © Radio France - Dominique Parreaux
... c'est à dire bien loin de la mi-août, quand le festival forge le caractère de l'été fraisanois ! - Radio France
... c'est à dire bien loin de la mi-août, quand le festival forge le caractère de l'été fraisanois ! © Radio France - Dominique Parreaux

"J'ai été subjugué par la beauté du site, mais aussi par son passif... les luttes sociales..."... 100% raccord avec l'esprit du festival !

Et puisque, comme chaque semaine, notre périple nous a réservé le bonheur de bien des rencontres, nous vous en mettons de côté !
Nous reviendrons ainsi à Fraisans lors des prochaines vacances scolaires, en outre période de vote pour désigner le 4ème des 5 villages finalistes de juin, par exemple pour comprendre le fonctionnement de la centrale électrique que l'on a remis en route, comme un clin d’œil à l'histoire des berges du Doubs...

Alain Migeon devant les 2 turbines immergées de la centrale installée sur un petit canal de dérivation spécialement aménagé. - Radio France
Alain Migeon devant les 2 turbines immergées de la centrale installée sur un petit canal de dérivation spécialement aménagé. © Radio France - Dominique Parreaux

.... ou pour aller dire un petit bonjour à Sophie, toute nouvelle boulangère, avec qui on a bavardé en compagnie d'Isabelle et Patricia...

Sophie, Isabelle et Patricia... heureuses de leur cadre de vie ! - Radio France
Sophie, Isabelle et Patricia... heureuses de leur cadre de vie ! © Radio France - Dominique Parreaux

... sans oublier de découvrir le village en mode balades, sur les sentiers que Martine a repérés pour nous !

Martine Vermot-Desroches, du Foyer Rural aux randos... plus que jamais fraisanoise ! - Radio France
Martine Vermot-Desroches, du Foyer Rural aux randos... plus que jamais fraisanoise ! © Radio France - Dominique Parreaux

Alors à très vite, dans les rues et sur les sentiers de Fraisans, désormais candidat au titre du Plus Beau Village de Franche-Comté saison 2 !

Choix de la station

France Bleu