Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Événements DOSSIER : Mon plus beau village de Franche-Comté

Mon Plus Beau Village de Franche-Comté : Jussey, Ave Marianne !

-
Par , France Bleu Besançon

France Bleu Besançon vous présente la région à villages découverts !

Jussey, la ville de Marianne chez elle !
Jussey, la ville de Marianne chez elle ! © Radio France - Dominique Parreaux

Jussey, France

Le site de la commune de Jussey

Parce que Jussey, c’est la Route des retables, mais aussi sans doute d’abord et avant tout la cité de la Marianne : la plus ancienne des allégories de la République – autrement dit la plus ancienne des statues de Marianne érigées en France – est en effet l’emblème du bourg.
On célèbre d’ailleurs cette année les 170 ans d’une statue pour le moins éloquente et symbolique du caractère républicain de ce coin de Haute-Saône.
En outre, Jussey est également le pays des fontaines et lavoirs. Une petite vingtaine de constructions en jalonnent ainsi les rues ou en décorent les places, caractérisant aussi le village et légitimant certainement une partie du label ; si Jussey rime avec Cité de Caractère de Bourgogne Franche-Comté, elles n’y sont certainement pas tout à fait étrangères.

Jussey, c’est aussi des arbres remarquables (tilleul de la Pietà et autres platanes de l’avenue de la Gare), des maisons bourgeoises de style espagnol, un vieux quartier qui abrite notamment des entrées de cave rappelant l’identité viticole du pays ou encore la tour cordelienne.
Longtemps fortifiée – l’ancien château fort fut démantelé puis remplacé par un couvent de capucins qui sera à son tour détruit – la cité incarne aussi la prospérité de l’agriculture du XIXème siècle, de sa Halle aux grains à ses anneaux pour chevaux de trait ardennais.
Marchés et foire mensuelle d’envergure – bien que moins importante qu’autrefois – soulignent d’ailleurs encore la prégnance de ce riche passé agricole.
Le retour de La Saint-Vincent, de nouveau célébrée depuis 2018, salue à sa façon le travail de la douzaine de particuliers qui relancent ou pérennisent la vigne qui tapissait alors le pays, faisant aussi évidemment la prospérité du territoire avant que le phylloxéra ne l’emporte en même temps que l’exode rural.

Question décor, entre le Mont Simon et la colline des Capucins, le paysage trouve des perspectives vallonnées, façon Haute vallée de la Saône. Un cadre évidemment propice aux balades en tout genre.
Aux portes de la Haute-Marne, à 35 km de Vesoul et environ autant de Langres, Jussey est une position reculée, que d’aucuns diront “un peu perdue”. Mais cette situation, qui pourrait de prime abord ressembler à un écueil, fait finalement toute sa force : véritable bourg centre d’un territoire à très faible densité démographique, le pays se doit de polariser et de concentrer l’essentiel du commerce (rue Gambetta notamment) et des services, de la Trésorerie à la gendarmerie.

Vie économique résistante – avec entre autres et notamment OGF, le leader européen de la production de cercueils – vie associative plutôt dense, bénéficiant d’une infrastructure et d’équipements autorisant tous les possibles (collège, gymnase, …), Jussey lutte avec ses arguments, nombreux et méconnus, mais qui sautent aux yeux dès lors que l’on prend le temps de s’y arrêter.

En clair, la ville du cercueil semble entrer dans une nouvelle vie et faire le bonheur des 1700 jusséens qui n’échangeraient pas leur place !

Première rencontre, histoire d'avoir une vue d'ensemble : Olivier Rietmann.
L'actuel maire de Jussey est loin d'être du cru, et a découvert le pays en même temps qu'il décidait de changer de vie.

Olivier Rietmann devant la mairie dont les boiseries sont classées - Radio France
Olivier Rietmann devant la mairie dont les boiseries sont classées © Radio France - Dominique Parreaux

"Si Jussey tousse, c'est toute la com' com' ou tout le canton qui s'enrhume"

Notre balade est aussi passée par La Maison de la Presse, où nous avons eu le bonheur de faire la connaissance d'Alexandre Mignard, jusséen de toujours qui revendique son amour du pays autant qu'il en connaît l'histoire...

La Marianne, qui a aussi inspiré les études d'Alexandre Mignard, évidemment en vitrine sous toutes ses formes ! - Radio France
La Marianne, qui a aussi inspiré les études d'Alexandre Mignard, évidemment en vitrine sous toutes ses formes ! © Radio France - Dominique Parreaux
Parce que la Marianne n'est plus seulement associée à la couronne d'épis de blé... il y a aussi désormais la couronne des rois ! - Radio France
Parce que la Marianne n'est plus seulement associée à la couronne d'épis de blé... il y a aussi désormais la couronne des rois ! © Radio France - Dominique Parreaux

"Jussey était vraiment un fief très républicain, dû à la présence de vignerons"

... Et nous nous sommes d'ailleurs un peu attardés, parce que loin d'avoir fait le tour de ce qui fait la vie d'ici !

Alexandre Mignard, buraliste de la rue Gambetta, marchand de lien ! - Radio France
Alexandre Mignard, buraliste de la rue Gambetta, marchand de lien ! © Radio France - Dominique Parreaux

"C'est ça qui fait le sel de la vie !"

Marianne, et sa fontaine place de la Marianne (!), il en fut aussi évidemment question lors de notre déambulation dans les rues de l'histoire d'ici. Parce que cette Marianne-là en dit long de ce qui a constitué la cité.

La fontaine de la Marianne - Radio France
La fontaine de la Marianne © Radio France - Dominique Parreaux
... avec ses attributs à Jussey depuis 1849 ! - Radio France
... avec ses attributs à Jussey depuis 1849 ! © Radio France - Dominique Parreaux

"Jussey veut vraiment affirmer sa position républicaine"

Lucien Billy nous a ensuite conduits jusqu'au centre du bourg, devant l'église et la halle aux grains voisine. Une halle qui raconte aussi toute une partie de l'histoire du village...

Lucien Billy devant une halle qui donne forcément du grain à moudre pour un passionné d'histoire ! - Radio France
Lucien Billy devant une halle qui donne forcément du grain à moudre pour un passionné d'histoire ! © Radio France - Dominique Parreaux

"Une halle qui montre tout le passé agricole"

... En voiture ! Nous reprenons la route pour escalader le Mont des Capucins, lui-aussi le bien-nommé !
C'est au sommet, occupé et exploité depuis des lustres, que se dessine en effet la naissance du village.

Les soubassements du château d'alors, devenu couvent, sur le point haut du village - Radio France
Les soubassements du château d'alors, devenu couvent, sur le point haut du village © Radio France - Dominique Parreaux

"La ville s'installe tout autour de ce château, à l'époque avec un rempart"

Changement de décor ! Nous avons croisé Julien Perrin, lui aussi amoureux de son pays, et qui s'est lancé dans un projet aux multiples raisons d'être... Nous avons fait la route ensemble, pour découvrir son petit coin de Jussey, à Noroy-lès-Jussey !

Julien devant les plans de Gewurztraminer et le verger de pommiers, cerisiers et mirabelliers. le vignoble Clératine (comme CLEmence, RAphaël et ValenTINE), c'est aussi des cépages Auxerrois, Chardonnay, Pinot Noir et Gamay  - Radio France
Julien devant les plans de Gewurztraminer et le verger de pommiers, cerisiers et mirabelliers. le vignoble Clératine (comme CLEmence, RAphaël et ValenTINE), c'est aussi des cépages Auxerrois, Chardonnay, Pinot Noir et Gamay © Radio France - Dominique Parreaux

"C'est plus un art de vivre... ils ont gardé le temps de vivre"

Retour au cœur de la cité, dans le vieux Jussey, où nous avons rencontré Marc Valentin, qui n'a pas jeté son dévolu sur le quartier tout à fait par hasard. Petite balade à deux pas du clocher, entre la potence et la maison cordienne.

Marc devant l'entrée de la cave de la maison qu'il restaure avec passion - Radio France
Marc devant l'entrée de la cave de la maison qu'il restaure avec passion © Radio France - Dominique Parreaux

"On peut voir les trous qui ont été faits pour aérer le tabac"

Autre jusséen dont le regard est précieux en matière de réflexes de vie : Vincent Girardot.
Il a quitté le pays avant d'y revenir, gérant l'une des quatre enseignes de la grande distribution du bourg.

Le supermarché : caisse de résonance de l'art de vivre d'ici ! - Radio France
Le supermarché : caisse de résonance de l'art de vivre d'ici ! © Radio France - Dominique Parreaux

"Oui c'est un lieu de vie ici... un lieu de rencontre, un lien social"

Puis, chemin faisant, nous avons également poussé la porte d'une entreprise de peinture installée à l'entrée du bourg côté Vesoul. C'est là que nous avons découvert Jussey dans l’œil d'Angélique Bussy, présidente d'un club de basket qui se porte plutôt bien !

Le BBJ, Basket-Ball Jusséen, et les 3 points qui font de Jussey un panier de pur bonheur ! - Radio France
Le BBJ, Basket-Ball Jusséen, et les 3 points qui font de Jussey un panier de pur bonheur ! © Radio France - Dominique Parreaux

"À Jussey, tout est bon à vivre !"

Comme chaque semaine, notre balade nous ayant réservé de bonheur de nombreuses rencontres et découvertes, nous vous en mettons de côté pour mieux revenir à Jussey début juin, quand il sera question de sélectionner le dernier des cinq villages finalistes de cette saison 2018-2019.
Nous profiterons ainsi de la période pour aller à la rencontre de Nadine et Michel, qui ont décidé de plaquer leur vie d'avant, dans le Grand Besançon, pour profiter d'un cadre plein de promesses et d'opportunités, qu'ils ont découvert sous les guirlandes de Noël...

Michel et Nadine, devant leur tout nouveau chez-eux, sur le haut de la rue Gambetta qui va aussi voir s'allumer les lumières de leur devanture - Radio France
Michel et Nadine, devant leur tout nouveau chez-eux, sur le haut de la rue Gambetta qui va aussi voir s'allumer les lumières de leur devanture © Radio France - Dominique Parreaux

... avant de retourner devant la fontaine de la Marianne, avec la Marianne elle-même ! Tant qu'à faire...

Cynthia Lefroc, la Marianne des festivités des 170 ans... - Radio France
Cynthia Lefroc, la Marianne des festivités des 170 ans... © Radio France - Dominique Parreaux
... qui découvre le bonnet phrygien, le micro et le parterre d'élus, mais qui connaît bien Jussey ! - Radio France
... qui découvre le bonnet phrygien, le micro et le parterre d'élus, mais qui connaît bien Jussey ! © Radio France - Dominique Parreaux

... ou enfin de s'arrêter saluer Julien Mignot, qui nous a prêté 5 minutes de son temps, à l'atelier communal où se mesure aussi ce qui fait la vie de toute l'année à Jussey !

Rouleau, pinceau... Jussey s'entretien tous les jours et pour le bonheur de tous ! - Radio France
Rouleau, pinceau... Jussey s'entretien tous les jours et pour le bonheur de tous ! © Radio France - Dominique Parreaux

Alors à très vite dans les rues de Jussey, désormais candidate au titre 2019, et au moins pour toutes ces raisons-là... Autant d'arguments qui en font l'un des Plus Beaux Villages de Franche-Comté !