Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Événements
Dossier : Mon plus beau village de Franche-Comté

Mon Plus Beau Village de Franche-Comté : Montigny-lès-Vesoul, vieille pierre d’abbaye et nouveau brassin de population !

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Besançon

France Bleu Besançon vous présente la région à villages découverts !

Montigny-lès-Vesoul : patrimoine et patri-nonnes !
Montigny-lès-Vesoul : patrimoine et patri-nonnes ! © Radio France - Dominique Parreaux

Montigny-lès-Vesoul, France

Le site de la commune de Montigny-lès-Vesoul

… Parce que Montigny, c’est à la fois l’abbaye des Dames Nobles (ou abbaye des Clarisses) et un village qui a plus que triplé sa population en 40 ans !
Près de 700 montinois vivent en effet aujourd’hui aux portes de Vesoul, mais dans un cadre qui a conservé son décor rural.

De Monteigneium juxta Visulium en 1213 à Montigny les Vesoul en 1789, le village a changé de nom 10 fois, en passant par exemple et évidemment par Montigny les Nonnes aux XVIIème et XVIIIème siècles, témoignant de la prégnance de cette abbaye – fondée en 1286 par Héloïse de Joinville – et des Dames Nobles qui ont aussi fait l’histoire du village.
Plusieurs fois ravagés ou incendiés, le village et l’abbaye se relèveront de chacun de ces épisodes. Aussi le village conserve-t-il son patrimoine, pour ne pas dire patri-nonnes !

Outre l’abbaye classée au titre des Monuments Historiques depuis 1997, Montigny-lès-Vesoul c’est aussi le moulin de Chantereine, le lavoir du Tau, la fontaine Sainte Claire, des calvaires double face, un colombier, des fenêtres à meneau ou encore des murs de pierre sèche qui donnent au village tout son caractère.

Mais Montigny-lès-Vesoul ne se résume pas à son passé et à son abbaye. C’est aussi le présent d’un pays qui se conjugue à l’auxiliaire Vesoul, dont la proximité explique aussi la multiplication de la population. Les lotissements ont évidemment changé le visage d’un village qui a aussi vu se transformer son mode de vie à mesure que les usines se sont installées dans la préfecture toute proche. D’ailleurs, pour certains de ses habitants, c’est un peu « t’as plus aimé Vesoul, et on a emménagé à Montigny » !

Bref, pour comprendre Montigny-lès-Vesoul, le plus simple est encore d’en faire le tour, tout en écoutant l’hymne que Nadia a écrit et composé : « … Tout l’monde y vit tranquille, pas très loin pas très loin de la ville… beaucoup d’enfants y vont à l’école, les classes sont encore ouvertes ils ont du bol… À Montigny c’est là qu’on vit, et c’est sûr on peut s’y faire des amis… quand vient l’été on va s’promener, le chemin du Courli c’est un conte de fée… Tout en haut on y voit le lac et la Motte, tout en bas la maison de la Charlotte… c’est le plus beau le plus beau village de la Terre ! »
Vous voici prévenus !

En clair, entre son histoire et son état de forme…. Montigny, c’est l’abbesse et labess !

Première étape : la mairie. Philippe Combrousse, maire de Montigny-lès-Vesoul "un peu par hasard" nous y reçoit, histoire de planter le décor !

Philippe Combrousse devant la mairie-école construite en 1843, où les récrés rythment encore les journées.  - Radio France
Philippe Combrousse devant la mairie-école construite en 1843, où les récrés rythment encore les journées. © Radio France - Dominique Parreaux

Montigny, du Chemin des Ecoliers à la Fête des Voisins...

Pour prendre la température du pays, une rencontre s'imposait. Nadia Henry s'est en effet laissée aller à l'inspiration, pour raconter son vil-la-ge, ou plutôt son vil-fa/sib/sol/do-ge !

Nadia Henry au piano : "À Montigny", une marche qui n'invite pas qu'à la balade autour du village ! - Radio France
Nadia Henry au piano : "À Montigny", une marche qui n'invite pas qu'à la balade autour du village ! © Radio France - Dominique Parreaux

Une petite chanson vaut parfois bien mieux qu'un long discours !

L'hymne "À Montigny"... Jacques Brel n'a plus qu'à bien se tenir ! - Radio France
L'hymne "À Montigny"... Jacques Brel n'a plus qu'à bien se tenir ! © Radio France - Dominique Parreaux

La chanson de Nadia, en intégralité !

Nous nous sommes aussi arrêtés chez Madeleine, mémoire du pays, à qui son fils Bernard rendait justement visite. L'occasion de comprendre ce qui a métamorphosé la vie du village.

Une vue du ciel qui dessine à elle-seule la transformation du village, bordé de lotissements. - Radio France
Une vue du ciel qui dessine à elle-seule la transformation du village, bordé de lotissements. © Radio France - Dominique Parreaux

"Le village était concentré de la route du Pont à la route de Scye et de la cour de l'abbaye à la Grande Rue"

Autre passage obligé pour le bonheur de la visite, l'abbaye des Dames Nobles. Danièle Clément nous y avait donné rendez-vous pour mieux saisir ce qui a fait l'histoire de tout le pays.

Danièle Clément devant la Maison de l'Abbesse, l'une des demeures de l'abbaye, juste en face de la chapelle. - Radio France
Danièle Clément devant la Maison de l'Abbesse, l'une des demeures de l'abbaye, juste en face de la chapelle. © Radio France - Dominique Parreaux

L'abbaye raconte évidemment l'histoire du village... mais il n'y a pas que ça !

Parmi les enfants du pays, Marcel y loue un certain art de vivre qu'il voit même ressusciter petit à petit !

Marcel Martin, la chasse et les copains ! - Radio France
Marcel Martin, la chasse et les copains ! © Radio France - Dominique Parreaux

"C'est pas le Pérou, mais c'est pas loin !"

Nous avons aussi voulu pousser une porte qu'on n'est pas évidemment pas les premiers à franchir.... Il faut dire que le lieu a marqué la vie du pays !

Les derniers souvenirs dans ce qui reste de "Chez Gillot"... Roger Gillot y fut le patron de 1972 à 2014 ; autant dire qu'il connaît le pays ! - Radio France
Les derniers souvenirs dans ce qui reste de "Chez Gillot"... Roger Gillot y fut le patron de 1972 à 2014 ; autant dire qu'il connaît le pays ! © Radio France - Dominique Parreaux

"C'était un bar de famille... tous des amis.... un bistrot de copains... une vie de famille"

Nouvelle rencontre, avec Annie, à la Maison de la Bergère où l'on ne peut plus croiser qu'un seul mouton : celui de Saint-Exupéry...

La bibliothèque, c’est le prêt de livres, mais aussi de multiples animations : lectures communes, conférences, rencontres auteurs, origami voire informatique. Les idées ne manquent pas avec Annie Lucarz ! - Radio France
La bibliothèque, c’est le prêt de livres, mais aussi de multiples animations : lectures communes, conférences, rencontres auteurs, origami voire informatique. Les idées ne manquent pas avec Annie Lucarz ! © Radio France - Dominique Parreaux

Une bibliothèque pour tous... Les ados y sont aussi attendus !

C'est juste en face de la bibliothèque, place Maurice Gillot, que se trouve le centre de loisirs "Les Gavroches" (décidément !). Un endroit qui en dit forcément long des modes de vie du pays et du Montigny d'aujourd'hui !

Zoé, responsable du périscolaire, et heureuse de son cadre de travail ! - Radio France
Zoé, responsable du périscolaire, et heureuse de son cadre de travail ! © Radio France - Dominique Parreaux

"C'est moit' moit', moitié campagne moitié ville... mais plus campagne quand-même !"

En voiture ! Nous prenons la direction de Scye, jusqu'au-dessus de la rue de La Pérouse. Là, nous nous garons au pied des silos d'Agri Compost, l'entreprise du village, bien de son temps !

Frédéric Quiclet, entre chargeuses et broyeurs, au sein de l'entreprise qu'il a créée en complément d'activité en 2002 - Radio France
Frédéric Quiclet, entre chargeuses et broyeurs, au sein de l'entreprise qu'il a créée en complément d'activité en 2002 © Radio France - Dominique Parreaux

Ici, on fertilise les sols comme l'emploi local !

Retour au cœur du village... Il était hors de question de partir sans rendre visite à Denis Brand, montinois multi-facettes, qui vit dans un décor qu'aucune encyclopédie ne pourrait raconter avec la même passion !

Denis Brand sur un banc qui ne dit que le tout début d'une visite chargée d'histoire. - Radio France
Denis Brand sur un banc qui ne dit que le tout début d'une visite chargée d'histoire. © Radio France - Dominique Parreaux

En y arrivant, ce fut coup de foudre et... tonnerre de restes !

Et puisque la visite nous a réservé le bonheur de nombreuses rencontres et découvertes, on vous en met de côté !
Nous reviendrons donc à Montigny-lès-Vesoul dans les prochains jours, à l'occasion de ces prochaines vacances de la Toussaint, période durant laquelle vous êtes d'ailleurs invités à voter pour qualifier le premiers des cinq villages finalistes de cette saison 2.

Pour vous rafraîchir la mémoire et vous aider à vous faire votre idée, nous reviendrons donc faire la connaissance de David Brenière, un artisan d'art installé à Montigny...

David Brenière, coutelier, dans son atelier divisé en 2 espaces: l'espace forge (avec fours de forge, pinces, enclumes, marteau-pilon, ...) et l'espace mécanique (perceuses à colonne, machines abrasives, tourets de polissage, ...) - Radio France
David Brenière, coutelier, dans son atelier divisé en 2 espaces: l'espace forge (avec fours de forge, pinces, enclumes, marteau-pilon, ...) et l'espace mécanique (perceuses à colonne, machines abrasives, tourets de polissage, ...) © Radio France - Dominique Parreaux

... avant de rendre visite à William Sluzalek, le président du Club de l'Amitié...

William Sluzalek et la Génération en Mouvement ! - Radio France
William Sluzalek et la Génération en Mouvement ! © Radio France - Dominique Parreaux

... puis de s'inviter chez Eric Sigoillot, pour une petite balade du Durgeon à l'étang...

Eric Sigoillot : "Montigny, il y a de quoi faire ! c'est un bon village..." - Radio France
Eric Sigoillot : "Montigny, il y a de quoi faire ! c'est un bon village..." © Radio France - Dominique Parreaux

... et de se déchaussser pour entrer à la MAM de La Maison du Bon'Heure, où l'heure de la sieste nous a permis de voir Sarra et Marjorie !

Sarra et Marjorie, avec Liam. Ouverte depuis 1 an, la MAM accueille aussi Théa, Victoria, Valéria, Haydan, Lou, Antone, Lucas, Amaury, Maïwenn et Lena) - Radio France
Sarra et Marjorie, avec Liam. Ouverte depuis 1 an, la MAM accueille aussi Théa, Victoria, Valéria, Haydan, Lou, Antone, Lucas, Amaury, Maïwenn et Lena) © Radio France - Dominique Parreaux

Alors à très vite dans les rues de Montigny-lès-Vesoul, désormais en lice pour le titre de Plus Beau Village de Franche-Comté saison 2 !

Choix de la station

France Bleu