Sortir

Du 8 mars 2014 au 13 avril 2014

« Mulheres Negras – Obscure Beauté du Brésil »

« Mulheres Negras – Obscure Beauté du Brésil »

Exposition « Mulheres Negras – Obscure Beauté du Brésil » Du 10 mars au 13 avril au Gymnase-Espace Culturel, chemin du Fort Griffon.

Pendant la période coloniale, la population du Brésil était en majorité composée d’indigènes et d’esclaves africains. Ce métissage a donné sesparticularités culturelles au pays. Hier comme aujourd’hui, la population afro-descendante est victime de préjugés raciaux aux retentissements économiques et sociaux. Les femmes noires et métisses du Brésil, beautés de l’ombre, sont ainsi doublementdésavantagées par des précédents ancrés dans l'inconscient collectif. Outre ses conditions économiques et sociales, la femme afro-brésilienne se voit dévalorisée physiquement, prisonnière des canons de beautés imposés sur le modèle d'une femme occidentale à lapeau claire et au cheveu lisse. L’exposition présentera les travaux de Rosana Paulino et de Charlène Bicalho, respectivement plasticienne et photographe/chercheuse en sciences sociales. Ces artistes dénoncent et tentent d'endiguer ce phénomène, en redonnant à la femme noire sa place ausein d'une société métisse par essence, dont la pluralité culturelle et ethnique fait toute la beauté et la réputation. Des extraits du livre Mulheres Negras do Brasil viendront soutenir le propos en éclairant le visiteur sur l'histoire et la culture des femmes afrobrésiliennes.Documentaire Raiz Forte de Charlene Bicalho :Agées de 7 à 40 ans, les femmes interrogées dans le film décrivent chacune la relation qu'elles entretiennent avec leurs cheveux. Très vite, les impressions, les anecdotes se recoupent, et c'est en véritable manifeste pour la libre expression de la « négritude » que se transforme ce documentaire au départ axé sur une situation banale du quotidien. Ces femmes revendiquent toutes, à leur manière, l'expression d'une africanité dont elles se doivent d'être fières.OEuvres de Rosana Paulino :L’artiste ne présente pas son oeuvre plastique comme un simple discours critique de la dimension sociale et politique de l’histoire du Brésil. Au-delà de cela, elle explore l’histoire et l’actualité de son pays, construisant des images fortes qui critiquent le maintien de ce système d’inégalités soutenu par de nombreux faits, présents de manière plus ou moins explicite dans les ne pas correspondre aux attentes, dans ce désaccord entre l’être et le paraître.

EXPOSITION11 mars / 13 avril 2014Programmation - Visites accompagnéesLes dimanches à 16hMardi 25 mars et mercredi 2 avril- Démonstration de danse des Orixas, avec la danseuse Milena MonteiroRoda da capoeira, démonstration par l’association Ritmo da capoeiraJeudi 10 avril à 20h- Un support de visite est proposé pour les scolairesCette exposition est organisée par l’association Ritmo da Capoeira et l'Université de Franche-Comté, avec le soutien de la Ville de Besançon, du Conseil général du Doubs, de la Région Franche-Comté et de France Bleu Besançon.Exposition du mardi 11 mars au dimanche 13 avril 2014Le Gymnase - espace culturelUniversité de Franche-Comté, Fort Griffon – BesançonENTRÉE LIBREmardi - vendredi 14h00-18h00samedi - dimanche 15h00-18h00Contact/réservations : 03.81.66.20.95lucie.scamps@univ-fcomte.frwww.ritmodacapoeira.net

Infos pratiques