Événements

Du 29 août 2014 au 30 août 2014

Opéra en plein air au Château de Haroué

Opéra en plein air au Château de Haroué

La septième édition de l'opéra en plein air vous invite dans le cadre enchanteur du parc du Château de Haroué.

C'est DON GIOVANNI de Mozart qui sera joué cette année!Metteurs en scène : Patrick Poivre d’Arvor et Manon Savary

 

En quelques mots...

Opéra en deux actes de W. A Mozart

Joué pour la première fois à Prague en 1787, Don Giovanni est une oeuvre marquante de Mozart. Véritable transition entre deux époques, Mozart compose ici une musique reprenant le style des opéras joués jusqu’ici, en y ajoutant une modernité au drame musical. Avec Don Giovanni, Mozart fait émerger un genre nouveau : le drame joyeux (Dramma Giocoso). Il y reprend de la manière la plus puissante, en deux actes, le mythe de Don Juan déjà rendu célèbre auparavant par Molière. À la fois cynique et violent, Don Juan est attaché à l’idée du libertinage et à une quête égoïste du plaisir qui le conduira, dans cet Opéra, à recevoir le châtiment ultime infligé par l’emblématique personnage du Commandeur.

Synopsis

Don Giovanni est un séducteur né qui mène une vie de libertin, manipulant à sa guise toute femme croisant son chemin. Aidé malgré lui de son valet, Leporello, il abuse des femmes et de leur confiance pour arriver à ses fins. Un soir, après avoir tenté de violenter Donna Anna, la fille d’un Commandeur, il tue celui-ci lors d’un duel. Bien décidés à se venger, Donna Anna et son fiancé jurent de retrouver cet assassin. C’est lors d’un mariage qui se déroule près de sa résidence, que Don Giovanni va se faire rattraper par les événements. Après avoir tenté avec succès de séduire la jeune mariée, Zerlina, Don Giovanni se voit retrouvé par Donna Anna, son fiancé et une ancienne victime toujours sous l’emprise de son bourreau des coeurs. Afin d’échapper à ses poursuivants, il se réfugie dans un cimetière. Cependant, c’est ici que repose la tombe du Commandeur. Son spectre apparaît soudain, met en garde le séducteur et l’invite à se repentir pour ses méfaits. Don Giovanni amusé, l’invite à diner chez lui lors d’une réception qu’il va donner. Lors de ce dîner, la statue du Commandeur fait son apparition afin de lui infliger le châtiment funeste qu’il mérite. C’est alors que le sol s’ouvre et que Don Giovanni est emporté dans les flammes de l’enfer.

Le Château de Haroué

Le Château de Haroué est un exemple unique de l’art français au début du XVIIIe siècle, l’âge d’or de la Lorraine, lorsque celle-ci était indépendante, sous l’égide du dernier duc de Lorraine, Stanislas, Roi de Pologne. Il est l’oeuvre de l’architecte Germain Boffrand (1667-1754) pour une commande de Marc de Beauvau-Craon, ami d’enfance du Duc Léopold de Lorraine.

Ce sont des artistes lorrains qui ont participé à l’embellissement du château; les grilles, les balcons, et la rampe de l’escalier d’honneur sont forgés par Jean Lamour, le célèbre ferronnier des grilles de la Place Stanislas à Nancy.

Partager sur :