Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Événements

Orage en Dordogne : bilan catastrophique pour les agriculteurs

lundi 5 août 2013 à 13:00 - Mis à jour le lundi 5 août 2013 à 14:00 France Bleu Périgord

L'heure est à l'évaluation exacte des dégâts causés par l'orage de grêle qui s'est abattu vendredi sur la Périgord et aux premières réparations. Selon le bilan provisoire de la Chambre d'agriculture de la Dordogne, une exploitation agricole sur trois, soit 2.000 sur les 6.000 que compte le département, a subi les ravages de la foudre. La facture sera lourde.

Un éleveur d'Azerat en Dordogne constate les dégâts après les orages
Un éleveur d'Azerat en Dordogne constate les dégâts après les orages © Radio France - Johana Yakin

Ce lundi, la Dordogne porte les stigmates d’une soirée d’orages brutale, qui a traversé, vendredi soir, le département du sud ouest au nord est, de Villefranche de Lonchat à Lanouaille en passant par Périgueux, Thenon, Hautefort, Cherveix Cubas, Excideuil. Conséquence des intempéries dans ces secteurs : des maïs et des vignes hachés menus, 70% de la récolte de noix à terre, des vergers de pommes renversés malgré les filets anti-grêle.

Une exploitation agricole sur trois

Selon le bilan provisoire de la Chambre d'agriculture de la Dordogne, une exploitation agricole sur trois, soit 2.000 sur les 6.000 que compte le département, a subi les ravages de la foudre . Sans compter celles qui ne sont pas encore faites connaître.

Jusqu'à 100% de pertes

Les chiffres sont effrayants : dans le canton de Villefranche de Lonchat, les autorités constatent 80 à 100% de pertes. Pire, encore, sur l'axe Azerat / Saint-Rabier / Lanouaille / Reyzac / Excideuil, où tout est détruit : 100% de pertes pour les pommiers et les noyers. Ici, beaucoup d'exploitants, déjà frappés par le gel l'an dernier, risquent de mettre la clef sous la porte.

Une cellule de crise pour les agriculteurs

La préfecture va déclencher la procédure de calamité agricole qui porte sur les dégâts non assurables. Les autorités mettent en place une cellule de crise pour les agriculteurs, avec un numéro de téléphone pour tout renseignement : le 05.53.45.19.00 .

Daniel : "Il n'y a plus de récolte, ni sur la vigne, ni sur les maïs "

REPORTAGE chez l'un des exploitants les plus touchés , sur le coteau entre St Martin et Carsac, dans le canton de Villefranche de Lonchat près de Montpon. Installé depuis 30 ans en GAEC avec son frère, Daniel Maury a tout perdu en queqlues minutes vendredi soir. Le passage de l'orage de grêle a totalement détruit ses vignes, son maïs, et endommagé les bâtiments.

Daniel, agriculteur à St Martin de Gurçon : "j'ai tout perdu" avec les orages

Plus de 1.000 interventions de pompiers

Au total, depuis vendredi, les pompiers sont intervenus près d'un millier de fois, et 250 nouvelles interventions sont programmées ce lundi, notamment dans le canton de Hautefort, dont la toiture de l'Hospice a été endommagée, et à Excideuil, commune particulièrement touchée. Ici, la mairie a été endommagée, le château subit des infiltrations. Partout où l'orage a frappé, des voitures de particuliers ont les pare brise explosés. Les toitures ont également beaucoup souffert.

Procédures d'indemnisation

Place désormais aux carossiers, couvreurs et assureurs pour entamer les démarches administratives. L'agence Groupama d'Excideuil est par exemple prise d'assaut depuis ce lundi matin, avec une file d'attente débordant jusque dans la rue. Pour les dégâts des particuliers ou des entreprises, les maires doivent solliciter la préfecture pour que leur commune soit classée en état de catastrophe naturelle.

> Après l'orage, l'heure est aux démarches d'indemnisation en Dordogne

A Excideuil, commune particulièrement touchée par les orages de grêle, vendredi soir - Maxppp
A Excideuil, commune particulièrement touchée par les orages de grêle, vendredi soir © Maxppp
Ici à Excideuil, commune particulièrement touchée par les orages de grêle, vendredi soir - Maxppp
Ici à Excideuil, commune particulièrement touchée par les orages de grêle, vendredi soir © Maxppp