Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Comprendre l’incorporation de force 75 ans après, les témoignages des Malgré-Nous

Paul Dibling de La Wantzenau, malgré-nous

-
Par , France Bleu Elsass
La Wantzenau, France

75 ans après l'incorporation de force des alsaciens et alsaciennes dans l'armée allemande, France Bleu Elsass vous propose les témoignages des incorporés de force, enregistrés en 2012.

Paul Dibling
Paul Dibling - Archives

Alors étudiant à l’École Normale, Paul Dibling est muté, après avoir effec­tué le RAD, dans un service de méde­cine de la Wehr­macht. C’est en tant qu’in­fir­mier qu’il vit les horreurs du front de l’Est.

Ecoutez-le raconter cette période :

Paul Dibling

Né le 10 octobre 1923 à Strasbourg, Paul Dibling a intégré après l’école primaire, l’Ecole Primaire Supérieure qui remplaçait le collège pour ceux qui ne pouvaient pas se le payer et ceci pour les classes de 6° et 5°. La 4°, il l’a effectuée en un seul trimestre à Capbreton dans les Landes en 1940, ayant été évacué vers la Dordogne.

Quant à la 3°, c’est en Alsace annexée par les nazis qu’il l’a vécue, complètement en allemand, le français étant prohibé.

Suivit alors une année d’école normale allemande et durant le 1er trimestre de l’année suivante, son incorporation de force dans le service de travail nazi, le Reichsarbeitsdients (le RAD), durant près de 3 mois et immédiatement, en janvier 1943, son incorporation de force dans l’armée allemande.

Revenu de captivité en juin 1945, il repasse le Brevet Élémentaire, les examens allemands n’étant pas reconnus en France.

Employé à la ville de Strasbourg, il suit à l’Université de Strasbourg les cours de l’Ecole Pratique d’Administration, dont il obtient le Diplôme.

Après concours, il commence une carrière de Secrétaire Général de Mairie dans la Commune de la Wantzenau, poste qu’il occupe durant 30 années.

A la retraite depuis le 1er Janvier 1984, il écrit son livre "39-45 ou Les tribulations d'un Alsacien" en 1988 et la fait publier en auto édition en 1998.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess