Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Événements

Péret, le père de la rumba catalane, est mort

mercredi 27 août 2014 à 15:52 Par Mathieu Ferri, France Bleu Roussillon

Le chanteur catalan est décédé ce mercredi dans une clinique de Barcelone. Il avait 79 ans. Il incarnait la musique gitane catalane.

Le roi Juan Carlos d'Espagne remettant une distinction à Péret en 2011
Le roi Juan Carlos d'Espagne remettant une distinction à Péret en 2011 © MaxPPP

Le monde de la musique catalane est en deuil. Péret est mort ce mercredi, à la clinique Quirón de Barcelone. Le chanteur avait 79 ans, il souffrait d'un cancer du poumon. Au début de l'été, il avait annoncé qu'il délaissait la scène pour se soigner.

De son vrai nom Pere Pubill Calaf, Péret était considéré comme le père de la rumba catalane . Né à Mataró, près de Barcelone, le 24 mars 1935, il incarnait la musique gitane. Mambo a 58 ans et est musicien depuis qu'il est tout petit. Selon Mambo, Péret   "C'est le pionnier de la Rumba ". "Il a toujours mis en avant ce qu'il était, il était gitant et pas autre chose ", précise-t-il. Membre de la communauté gitane de Perpignan, Mambo a puisé beaucoup d'inspiration dans la musique de Péret et son fameux "ventilator". Ce mouvement de la main qui consite à taper sur la guitare en même temps que l'on gratte les cordes.

Mambo était un grand fan de Péret

Péret est déjà venu chanter en Roussillon à plusieurs reprises . Il avait enregistré 27 disques dans sa carrière, et travaillait sur une nouvelle production, pour la première fois exclusivement en langue catalane. Parmi ses succès, "El Borriquito" en 1971, ou "Canta y sé féliz", avec laquelle il a représenté l'Espagne à l'Eurovision en 1974.