Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Du 13 octobre 2016 au 18 décembre 2016

Photojournalisme : Expo Stanley Greene

Au Kazakhstan un pêcheur pose devant la prise du jour
Au Kazakhstan un pêcheur pose devant la prise du jour - Stanley Greene /NOOR

Le Centre International de Photojournalisme de Perpignan présente « Sur les rives houleuses de la mer Caspienne ». Cette mer est connue pour être la première source mondiale de caviar. Elle recouvre également de vastes réserves de pétrole et de gaz estimées à des milliards de dollars.

Découvrez Le Centre International du Photojournalisme de Perpignan

Maral Deghati Commissaire de l’exposition

"Sur les rives houleuses de la mer Caspienne est un voyage photographique de Stanley Greene. Le grand photographe américain, qui a repoussé les frontières picturales de la guerre, retrace ici ses souvenirs en replongeant pour la première fois dans ses archives personnelles. Vingt ans de voyage, des images inédites de l’Iran, de l’Azerbaïdjan, du Kazakhstan, de la Russie et du Turkménistan. De la couleur et du noir et blanc. Des images de conflits oubliés aux cicatrices des guerres fantômes, il expose la beauté crue de son œil libéré des contraintes éditoriales".

Un pêcheur récupère des déchets pour les recycler, dans les anciens champs pétrolifères appartenant à la famille Nobel à Bakou
Un pêcheur récupère des déchets pour les recycler, dans les anciens champs pétrolifères appartenant à la famille Nobel à Bakou - Stanley Greene/NOOR

Né à New York en 1949, Stanley Greene était membre des Black Panthers et militant actif contre la guerre du Vietnam. Après avoir été peintre de nombreuses années et après une formation en arts, il se tourne vers la photographie en 1970 puis vers le photojournalisme quelques années plus tard.

Maryam la seule jeune fille sur l’île tchétchène exprime son souhait de quitter l’île
Maryam la seule jeune fille sur l’île tchétchène exprime son souhait de quitter l’île - Stanley Greene/NOOR

Stanley Greene

"Les rivages de la Caspienne sont un mélange de nationalisme et de fanatisme religieux. La région elle-même est un cloaque poisseux où l’argent, le pouvoir et le pétrole dessinent l’avenir. Exactement comme le courant ; si vous n’y prenez garde, il vous emporte. Aux confins de l’Europe de l’Est, la mer Caspienne est bordée par la Russie, l’Azerbaïdjan, le Turkménistan, le Kazakhstan et l’Iran. C’est une mer intérieure d’un vert pâle, que certains géologues considèrent comme un lac. Mer ou lac, peu importe, la Caspienne cache bien des trésors. La mer Caspienne est connue pour son esturgeon et pour être la première source mondiale de caviar. La mer recouvre également de vastes réserves de pétrole et de gaz, estimées à des milliards de dollars. La richesse du bassin de la mer Caspienne, est sans doute une des dernières grandes sources inexploitées de la planète. Cette particularité lui confère une place stratégique dans les décennies à venir, et une importance cruciale quant à la prospérité de l’Europe pour le prochain millénaire. L’exploration des réserves de pétrole n’est pas nouvelle. Selon les géologues “on savait qu’il y avait du pétrole sous la mer Caspienne depuis des siècles” . Au 13e siècle, l’explorateur Marco Polo rapporte qu’apparaissent, le long des côtes de la mer Caspienne, des bulles de gelée noire qui brûlaient bien. Ces bulles émanaient directement de la terre. Le gaz naturel qui s’échappait par les fissures du sol rocailleux, ont donné naissance à l’une des plus vielles religions du monde, le Zoroastrisme. Ces adorateurs du feu qui construisirent un temple autour de ce feu perpétuel, qui brule aujourd’hui depuis des milliers d’années. Le temple est toujours là, dans la ville que l’on appelle désormais Bakou, capitale de l’Azerbaïdjan. Je crois que les pays qui contrôlent la mer Caspienne, contrôlent aussi la région et les flux de pétrole vers l’ouest."

Un chasseur montre les canards qu’il vient de chasser le long des rives de la mer Caspienne à Awaza, Turkménistan
Un chasseur montre les canards qu’il vient de chasser le long des rives de la mer Caspienne à Awaza, Turkménistan - Stanley Greene/NOOR

Infos pratiques

Rue François Rabelais, Perpignan, France

Tél : 04 68 62 38 00

Choix de la station

À venir dansDanssecondess