Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Événements

Bordeaux capitale française du phénomène Pokémon GO

mardi 19 juillet 2016 à 18:33 Par France Bleu Gironde, France Bleu Gironde

C'est LE jeu du moment et il a déjà envahi Bordeaux : Pokémon GO est partout dans le centre-ville ces jours-ci. Et les joueurs bordelais sont omniprésents sur les réseaux sociaux.

Les dresseurs Pokémon envahissent les rues de Bordeaux
Les dresseurs Pokémon envahissent les rues de Bordeaux © Radio France - Kévin Blondelle

Bordeaux, France

Les joueurs bordelais sont les plus actifs sur les réseaux sociaux et ce n'est sans doute pas un hasard : il suffit de vous promener sur les quais ou bien dans les parcs du centre-ville pour en croiser des dizaines, concentrés sur leur smartphone, zigzaguant, et criant parfois de joie ou de dépit. Pokémon GO sortira officiellement dans les heures qui viennent mais ils y jouent déjà depuis deux semaines. Le principe ? Votre téléphone vous géolocalise lorsque vous vous promenez et des Pokémon apparaissent au coin de la rue ou sous votre nez, sur votre écran. Il faut ensuite les capturer, puis affronter d'autres dresseurs, et ainsi de suite. Regardez la vidéo ci-dessous pour vous faire une idée plus claire.

Le grand succès de ce jeu, c'est de proposer un jeu vidéo qui se déroule en extérieur. Pas d'ordinateur ou de console dans le salon, il faut sortir et parcourir un maximum de kilomètres pour avoir le plus de chances possibles de croiser des Pokémon. Il n'est pas rare de croiser des jeunes qui ont parcouru plus de 10 kilomètres dans leur journée.

Les quais de Bordeaux pris d'assaut

Leurs terrains de jeu préférés ? Les quais, les parcs, et l'hyper centre où certains Pokémon rares ont visiblement élu domicile. Ou comment joindre les jeux vidéos et le sport ! Si vous aviez l'idée de faire une ballade au jardin public de Bordeaux dimanche après-midi, vous risquez d'ailleurs d'être surpris : une ''chasse géante'' est organisée... Et déjà près de 2000 personnes ont prévu d'y participer en s'inscrivant sur Facebook. Pas sûr toutefois que l'événement soit autorisé par la préfecture, pour des raisons de sécurité.

Des joueurs pas toujours vigilants

Mais le jeu pose aussi quelques questions du point de vue de la sécurité. Il suffit de se promener dans les rues de Bordeaux pour s'en rendre compte : certains joueurs traversent les rues, les routes sans même lever le nez de leur smartphone. C'est particulièrement vrai à proximité des quais et du miroir d'eau, deux endroits particulièrement prisés des dresseurs. Aux Etats-Unis, deux adolescents sont morts la semaine dernière après être tombés d'une falaise. Dans certains Etats américains, on peut d'ailleurs lire sur les panneaux de signalisation des autoroutes ''Don't Pokémon and drive'', ''ne jouez pas à Pokémon en conduisant''. La gendarmerie française aussi lance un avertissement aux automobilistes.

La gendarmerie nationale appelle les dresseurs à la vigilance. - Aucun(e)
La gendarmerie nationale appelle les dresseurs à la vigilance. - © Twitter Gendarmerie Nationale

Alors effet de mode ou véritable phénomène de société ? La firme japonaise Nintendo surfe en tout cas sur le succès de son jeu : son action a bondi de 120% depuis quinze jours, au fur et à mesure que l'application se propage aux quatre coins du monde. Le jeu est gratuit, mais des marques devraient bientôt faire leur apparition dans le monde merveilleux des Pokémon via des publicités et du sponsoring.

Les quais bordelais, l'un des terrains de chasse aux Pokémon les plus fréquentés de France