Événements

Le 10 février 2014

Porte du Gabut, le port change de porte !

Porte du Gabut, le port change de porte !

Le Bassin change de porte Au fil des années, et particulièrement depuis le passage de la tempête Xynthia, l'état de la porte d’accès au bassin des Chalutiers située à proximité du pont basculant du Gabut s’est dégradé .Cette détérioration progressive a donc exigé le remplacement total de cet ouvrage afin de lui permettre de continuer à assurer correctement sa mission auprès des usagers du port.Inscrit depuis 2013 dans le cadre de travaux pour le Programme d’Actions de Prévention des Inondations ( PAPI ), ce chantier immobilise l’entrée du bassin depuis le 18 novembre dernier pour une durée estimée à 4 mois.Une Nouvelle porte verra le jour Une Nouvelle porte métallique à deux ventaux verra le jour. Elle sera actionnée par vérins hydrauliques qui remplacent l’ancien système à treuil. Un mécanisme qui permettra d’isoler le bassin des phénomènes de marée, de maintenir un niveau constant d’eau et de limiter les risques de submersion grâce à un rehaussement des portes d’une hauteur de 1 mètre.

Pour effectuer cette intervention délicate et travailler dans un sas placé hors d’eau en toute sécurité, deux batardeaux sont mis en place en amont et en aval pour faciliter, en plus du changement de porte, la complète réfection de la maçonnerie entourant l’ouvrage.L’histoire du bassin des chalutiers

bassin des chalutiers La Rochelle - Aucun(e)
bassin des chalutiers La Rochelle

À noter le bâtiment en arrière plan occupe l'aquarium actuel.

Au cours du XIXe siècle, le havre est occupé par la flottille des voiliers de pêche et le bassin intérieur par des petits caboteurs. Le vieux port devenant trop étroit pour accueillir les navires de commerce, on décide en 1862 de creuser le bassin extérieur, dont l'emplacement se situe au-delà des fortifications.

En forme de « L » inversé, ce port a un accès direct au Canal de Rompsay et au réseau ferroviaire. Une porte-écluse permet d'accéder à marée haute au chenal et un pont tournant permet la communication entre Le Gabut et La ville en bois.

Avec la mise en service du Port de La Pallice, les navires de commerce quittent peu à peu le bassin. L'emplacement est rapidement occupé par les chalutiers grâce à la construction de cinq pêcheries par la chambre de commerce, en 1923.

En 1935, le pont tournant est remplacé par un pont basculant .

Ce pont est toujours en service aujourd’hui. Dès la fin de la guerre, la pêche industrielle reprend de plus belle, et, comme après celle de 14-18, les premières années sont fastes. Les fonds se sont reconstitués et le poisson est abondant. Les nouveaux chalutiers de 38 mètres à 45 mètres sont équipés de moteurs diesel. Les tonnages montent...

Chalutiers de pêche au port - Aucun(e)
Chalutiers de pêche au port

Après la Seconde Guerre mondiale, pour répondre au nouvel essor du secteur de la pêche, on entreprend la construction d'un nouvel encan, qui sera mis en service en 1953.

En 1994, on inaugure le Port de pêche de Chef de Baie, où est transféré l'ensemble de la filière pêche. Ce transfert permet une reconversion du bassin en port de plaisance. L'ancien encan est transformé en centre de conférence et accueille le musée maritime, dont une partie des bateaux (France 1) occupe déjà une place dans le bassin. Il voit également l'implantation du nouvel aquarium.

Ce nouvel élan permet la concentration d'une importante industrie nautique tournée vers la plaisance. Le bassin est le lieu privilégié pour accueillir les courses nautiques.

Il accueille la Calypso qui subit une longue agonie de 1998 à 2007. À la suite de différents juridiques, le bateau fut laissé à l'abandon au fond du bassin des chalutiers.Pont levant du Gabut

Pont Levant du Gabut La Rochelle - Aucun(e)
Pont Levant du Gabut La Rochelle

Le pont levant du Gabut ou Pont Sherzer , du nom de l'ingénieur qui l'a conçu est un ouvrage de type " basculant/levant roulant ".En 1935, on décide de remplacer le pont tournant par un pont levant. Le pont levant pivote comme un pont-levis, sur un axe transversal. À l'arrière de cet axe, deux arcs dentés sont reliés à d'énormes contrepoids et lèvent la volée en roulant sur leur crémaillère.

Construit pour le port de Marseille en 1927 par l'entreprise Fivellile, l'ouvrage est transporté à La Rochelle par la mer en 1936, avant d'être remonté. L'ouvrage métallique mobile, une fois levé, permet de libérer un passage de 16,50 m.

L'ouvrage vieillissant, on décide une restauration complète en 2004. Le temps faisant son œuvre, les pièces métalliques ont fini par se souder entre elles si bien que le temps de dépose a été plus long que prévu. La charpente de métal, les rivets frappés à chaud et le mécanisme sont rénovés. On en profite pour mettre en place un éclairage qui met le pont en valeur à la nuit tombée.

Entièrement rénové il est officiellement inauguré le vendredi 24 juin 2005 .

Découvrez les travaux en images (maj 05 mars 2014)