Événements

SERIE - 10 Histoires de pains d'épices d'Alsace

Par Guy Wach et Régine Jessel, France Bleu Alsace mardi 20 décembre 2016 à 10:26

La maison du pain d'épices à Gertwiller
La maison du pain d'épices à Gertwiller © Radio France - Guy Wach

Le pain d'épice c’est vieux : Aristophane en mangeait, les chinois aussi, nous alsaciens, c’est depuis les croisades que nous en consommons. Guy Wach nous emmène à la rencontre des personnes qui fabriquent le pain d'épices en Alsace, avec gourmandise et quelques petits secrets de fabrication...

Il semblerait que le pain d'épices ait été introduit en Alsace par les abbés de Marienthal. Ce qui est sûr, c’est qu’étant à une croisée de chemin, avec les moyens d’acheter des épices, l’Alsace mange du pain d’épices depuis longtemps. Durant toute cette période des fêtes de fin d'année, il prend toute sa place sur les étals des marchés de Noël et les tables alsaciennes. Guy Wach va à la rencontre de ceux qui le produisent encore dans la région. Ils nous racontent leur passion, leur préférence, leur secret, ... leur histoire de pain d'épices.

Histoires de pain d'épices, à écouter chaque jour, du 19 au 30 décembre sur France Bleu Alsace, sur notre page Facebook et sur francebleu.fr.

Chez Mireille Oster à Strasbourg

La boutique de Mireille Oster rue des Dentelles à Strasbourg - Radio France
La boutique de Mireille Oster rue des Dentelles à Strasbourg © Radio France - Guy Wach

C'est l’un des lieux les plus fréquentés de Strasbourg tout au long de l’année et particulièrement en cette période de fêtes de fin d'année. On trouve le pain d’épices de Mireille Oster dans le monde entier et à Strasbourg, dans son magasin rue des dentelles ouvert toute l’année, mais également sur plusieurs marchés de Noël de Strasbourg.

Olivier Gotorbe au marché de Noël de Kaysersberg

Le pain d’épices, c'est une tradition gourmande qui dans la région a au moins 600 ans. Il en existe de toutes sortes, les recettes sont multiples, mais ce qui est sûr, c’est que c’est à base de miel. Et plus le miel est bon, meilleur est le pain d'épices. Nous sommes donc aller voir un apiculteur bio qui fabrique du pain d'épice avec le miel de ses propres ruches. Sûr que le mélange miel, farines bio et épices, sans sucres ajoutés, ça ne doit pas être mauvais pour la santé. Retrouvez Olivier Gotorbe tous les jours jusqu’au vendredi 23 décembre au marché de Noël de Kaysersberg et il a beau être bio, il n’est pas forcément plus cher que les autres.

Mathilde et ses gourmandises au marché de Noël de Strasbourg

Le stand de Mathilde au marché de Noël de Strasbourg - Radio France
Le stand de Mathilde au marché de Noël de Strasbourg © Radio France - Guy Wach

Au marché de Noël de Strasbourg, place Broglie, on ne peut pas la rater. De loin déjà, ça sent les épices. Celles dans le « pain » d’épices, mais pas que. Nous voici devant ce grand stand en bois sombre, couvert de pains d’épices, qui fait un peu bar aussi, on achète pour emporter mais on peut aussi consommer sur place, des soupes, des bredeles et bien sûr du pain d’épices. Vous trouverez Mathilde au marché de Noël place Broglie à Strasbourg, jusqu’au 24 décembre.

Gérard Rich au marché de Noël de Thann

Thann, au pied des Vosges, le rond des sorcières, vestige du château, les jolies ruelles, les belles maison et puis…la collégiale, oeuvre majeure de l’art gothique. Pas mal comme décor pour un marché de Noël. Vous y trouverez Gérard Rich et ses pains d'épices au marché de Noël de Thann jusqu’au samedi 24 décembre, place de la fontaine, juste à côté de la collégiale.

Marketa Marcudova artiste créatrice de pains d'épices à Colmar

La crèche en pain d'épices de Marketa Marcudova à Colmar - Radio France
La crèche en pain d'épices de Marketa Marcudova à Colmar © Radio France - Guy Wach

Le pain d’épices c’est bon pour le moral, parce que c’est bon, c’est bon pour la santé, miel et épices, ça peut aussi être de véritables oeuvres d’art. Je vous recommande de faire un tour au marché de Noël de Colmar, vous y verrez le travail de notre invitée du jour, Marketa Marcudova. C’est exceptionnel ! Elle est artiste créatrice de pains d’épices et vous pouvez admirer et déguster ses oeuvres au Koïfhus jusqu’à la fin de l’année 2016.

Sylvie Lehr des Ruchers des Vosges du Nord à Struth

Le pain d’épices est l’un des emblèmes de Noël, et plutôt du Noël des régions riches. Chez nous en Alsace, il est arrivé avec les abbés, juste après les croisades et depuis, outre les maisons spécialisées, beaucoup d’apiculteurs en produisent, en particulier au moment de Noël. C’est le cas aussi des ruchers des Vosges du Nord qui sont au marché du réveillon au château de La Petite Pierre.

La biscuiterie Albisser et ses fameuses langues aux épices

C’est l’une des biscuiteries artisanales les plus connues de la région. Le principe : les recettes de Lenôtre avec d’excellents ingrédients, au tarif grande surface. Chez Albisser à Pfastatt, on ne fabriquait pas de pain d’épices à cause du prix du miel. Mais depuis 2 ans, la biscuiterie Albisser fait aussi du pain d’épices. Les langues aux épices d’Albisser, comme tous les autres biscuits de la marque, sont en vente au magasin rue de la biscuiterie à Pfastatt et dans les grandes surfaces.

La maison Fortwenger à Gertwiller

La maison Fortwenger à Gertwiller - Radio France
La maison Fortwenger à Gertwiller © Radio France - Guy Wach

Avec 1400 tonnes par an, Fortwenger est certainement l’un des plus gros producteurs de pain d’épices au monde. Le fameux petit paquet blanc c’est eux et ça ne date pas d’hier, mais on a développé en plus toutes sortes de formes et de formats. C’est féérique mais c’est du boulot aussi, entre Gertwiller et le site d'Ensisheim, 80 personnes travaillent à la fabrication du pain d’épices Fortwenger. En visitant le musée, on voit les gens travailler, on peut apprendre aussi, il y a des ateliers pour les enfants et puis bien sûr le magasin de vente. Fortwenger vous ne pouvez pas les rater, c’est à l’entrée de Gertwiller, vous verrez les rangées de bus sur le parking.

La maison Lips à Gertwiller

La maison Lips à Gertwiller avec son musée à l'étage - Radio France
La maison Lips à Gertwiller avec son musée à l'étage © Radio France - Guy Wach

Nous avons découvert à Gertwiller, l’un des plus important producteur de pain d’épices au monde Fortwenger, et toujours à Gertwiller, nous nous retrouvons chez un autre très important producteur de pain d’épices, la maison Lips. Chez Lips on produit tout de même 200 kg de pain d’épices par jour, dont les deux tiers sont vendus dans la boutique de Gertwiller. Et pourquoi aller jusqu’à Gertwiller ? Pour le pèlerinage bien sûr, Gertwiller est un des hauts lieux du pain d’épices, parce que la boutique est très jolie et aussi parce que l’autre passion de Michel Habsiger c’est la collection d’images de pains d’épices, mais aussi de moules et autres objets liés au pain d’épices. Résultat, au-dessus de l’atelier, il a ouvert le musée du pain d’épices et c’est magnifique !

Chez le pâtissier Christian à Strasbourg

Christophe Meyer, pâtissier chez Christian - Radio France
Christophe Meyer, pâtissier chez Christian © Radio France - Guy Wach

Le pain d’épices est une spécialité depuis le Moyen-Age. Il y avait même en Alsace une corporation de fabricants, mais c’est aussi une tradition très répandue. Le plus célèbre des pâtissier de Strasbourg, Christian, ne déroge pas à la tradition. Il observe scrupuleusement le rythme des saisons, et donc pour Noël, évidemment, il fabrique aussi du pain d’épices.