Événements

Submersion en Bretagne : le point sur les dégâts

Par Annaïg Haute, France Bleu Armorique et France Bleu Breizh Izel dimanche 2 février 2014 à 0:16

C'est en fin d'après-midi, ce samedi, que la tempête a été la plus violente. Une houle de 8m a provoqué des dégâts sur le littoral et les îles du Finistère.

L'île de Sein, à la pointe du Finistère - Maxppp
L'île de Sein, à la pointe du Finistère © Maxppp
Douarnenez. La baie vitrée de la Thalasso de Tréboul a éclaté sous les vagues, une fenêtre de l'étage est elle aussi endommagée et du sable s'est engouffré avec l'eau au niveau du système de chauffage, dans les sous-sols. Le lieu avait été évacué au moment du plus fort de la tempete.Des baies vitrées ont aussi explosé dans un restaurant, et le garage du centre Pierre et Vacances est inondé. Il y a aussi des dégâts sur la plage des sables blancs.

Dégat douarnenez ENRO*

Roscoff. La clinique a elle aussi 9 baies vitrées endommagées, mais l’établissement peut continuer à fonctionner.

Ile de sein. La houle a là aussi été très forte, un témoin parle d'embruns qui montent jusqu'au toit des maisons sur le quai. Une famille a été évacuée, la houle frappait les fenêtres si fort que le maire de la ville craignait que les vitres ne cèdent. L'électricité a été coupée sur l’ile et la gare maritime a été ravagée par une lame, elle est inutilisable pendant plusieurs jours.

Reportage sur la situation à L'Ile de Sein

Molène. Quatre à cinq maisons ont été endommagées par les vagues.

Plouescat. Selon la préfecture, une douzaine d'évacuations préventives ont eu lieu pour mettre les habitants en sécurité. Deux maisons sont plus sérieusement touchées. Le sable et les pierres ont envahi la route à Porz Gwenn, elle reste fermée à la circulation.

Eric André, adjoint au maire de Plouescat explique que les dégats se concentrent dans un quartier

 

Les autorités renouvellent leur appel à la prudence

A Saint Malo deux personnes coincées par la marée ont du être évacuées par hélicoptère, ce samedi. Dans les Côtes-d'Armor, à Plougescrant (dans le secteur de l’Ile Loaven), deux adultes et un enfant ont été récupérés par les pompiers de Lannion.  L’enfant souffrait déjà d’une légère hypothermie. Enfin, un plaisancier a dû secourir deux enfants, bloqués par la marée à St-Quai-Portrieux.

Il est évidement interdit de se promener le long des digues et des côtes par gros temps. La Préfecture et les élus notent que beaucoup d'imprudents ont pris des risques samedi. Le maire de Douarnenez affirme que "beaucoup de gens se sont précipités, avec des enfants de 2-3 ans, ils ne leurs tiennent même pas la main". Ses services ont du faire les gendarmes.

Avec les nouveaux coefficients élevés ce dimanche 1er février (110 à 113) et la houle d'ouest qui reste forte, les risques sont toujours réels.