Événements

Submersion : la Bretagne nettoie les dégâts

Par Annaïg Haute, France Bleu Breizh Izel dimanche 2 février 2014 à 23:13

Le Finistère s’est réveillé en contemplant les dégâts laissés par la mer. Pas de blessés heureusement, mais le littoral porte les stigmates de la submersion marine de ce samedi 1er février.

A Douarnenez, la plage des Sables blancs a essuyé des vagues de 7 à 8m de haut. - Radio France
A Douarnenez, la plage des Sables blancs a essuyé des vagues de 7 à 8m de haut. © Radio France - Annaïg Haute

Le nord du Finistère a été particulièrement touché. Avec de l’eau, du sable, des galets et des pierres projetés sur les routes, sur les maisons parfois aussi.

A Roscoff, les baies vitrées de plusieurs hôtels n’ont pas résistées et la mer à envahit le centre ville autour du port.

 

Reportage à la Thalasso de Tréboul

La Thalasso de Douarnenez a été envahit par l’eau de mer et le sable rentrés par les baies vitrées qui ont explosées sous le poids des vagues (jusqu’à 7m à 8m de houle au plus fort de la marée).

La direction du centre s’inquiète surtout des 1400 m3 d’eau qui se sont engouffrés au sous-sol, dans le local technique qui abrite tout le système qui pompe l’eau de mer au large et la réchauffe.

La Thalasso de Tréboul ravagée par le sable et l'eau de mer qui s'est engouffrée par les vitres brisées - Radio France
La Thalasso de Tréboul ravagée par le sable et l'eau de mer qui s'est engouffrée par les vitres brisées © Radio France - Annaïg Haute

Depuis ce dimanche 2 février, les pompes tournent à plein régime. Les 20 salariés attendent les experts pour savoir quand ils pourront reprendre le travail. La direction espère rouvrir dans deux mois.

 

« La solidarité a joué »

Les vagues n'ont pas épargné les iles ce week-end. A l'ile de Sein, la gare maritime a été dévastée par une lame, un parapet de 6m de long a été emporté par la mer et une famille a du être évacuée. Le maire craignait que la houle ne brise les fenêtres de leur maison. Du goémon a été retrouvé au niveau de l'église, le point culminant de l'île, à 9 mètres d'altitude!

Et sur l'Ile Molène aussi il y a des dégâts. Avec des maisons abimées par les galets projetés par la mer, une digue endommagée. Daniel Masson, premier adjoint au maire détaille : « des murs sont tombés sur le vieux port, 5 maisons ont été submergées par les vagues, avec jusqu’à un mètre d’eau. Les galets ont cassé les portes, les fenêtres. Mais la solidarité a joué, tout le monde est venu nettoyer, même quand les propriétaires n’étaient pas là ».