Événements

TÉMOIGNAGE | Hommage au résistant Chabal dans le Vercors

Par Denis Souilla et Gérard Fourgeaud, France Bleu Isère vendredi 25 juillet 2014 à 19:40

Robert Pitoulard, l'un des derniers survivants des combats du Vercors, aux côtés de Chantal Carlioz, maire de Villard-de-Lans.
Robert Pitoulard, l'un des derniers survivants des combats du Vercors, aux côtés de Chantal Carlioz, maire de Villard-de-Lans. © Radio France - Gérard Fourgeaud

Une cérémonie s'est tenue mercredi 23 juillet à Villard-de-Lans pour rendre hommage à Abel Chabal, un des chefs de la Résistance dans le Vercors. Il fut tué le 23 juillet 1944. Un de ses compagnons était présent lors de cette cérémonie du souvenir. Robert Pitoulard a témoigné pour raconter qui était celui qui lui a aussi sauvé la vie.

On commémore partout cette année en Europe le 70e anniversaire de la Libération après la Seconde Guerre mondiale. En France, après le débarquement du 6 juin, les résistants ont intensifié leurs combats sur le terrain notamment dans le Vercors où la répression allemande fut terrible. Ainsi, le 23 juillet 1944, un des chefs de la résistance, Abel Chabal, fut tué avec six de ses hommes en voulant barrer la route aux Allemands.

Un arbre du souvenir

Mercredi 23 juillet, la maire de Villard-de-Lans (Isère), Chantal Carlioz, et le groupe Culture et Patrimoine de la commune ont baptisé un arbre du nom du lieutenant Chabal. L'arbre n'a pas été choisi au hasard : c'est un épicéa de vieux de 70 ans, qui a poussé à quelques mètres de l'endroit où fut tué le résistant.

Robert Pitoulard, l'un des derniers résistants survivant des combats du Vercors se souvient

Il avait 19 ans en 1944 et est venu apporter son témoignage sur ces lieux de l'éxécution d'Abel Chabal. Au début des combats du 23 juillet -70 ans auparavant, jour pour jour- il était sur un avant poste pour retarder les Allemands et il a vu Chabal pour la dernière fois au moment du repli. Il raconte comment ce dernier lui a involontairement sauvé la vie.

►►► ÉCOUTEZ L'INTÉGRALITÉ DU TÉMOIGNAGE DE ROBERT PITOULARD

Robert Pitoulard, témoignage d'un résistant - partie 1

Robert Pitoulard, témoignage d'un résistant - partie 2

Robert Pitoulard, témoignage d'un résistant - partie 3

Un épicéa vieux de 70 ans a été baptisé du nom du lieutenant Chabal, à quelques mètres de l'endroit où il fut tué. - Radio France
Un épicéa vieux de 70 ans a été baptisé du nom du lieutenant Chabal, à quelques mètres de l'endroit où il fut tué. © Radio France - Gérard Fourgeaud