Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les rues de Strasbourg sillonnées par la police

DIRECT - Fusillade à Strasbourg : le tireur en fuite identifié

Événements

Toros en Mimizan

vendredi 21 août 2015 à 17:53 Par Pierre-Albert Blain, France Bleu Gascogne

Curro Diaz, Juan Bautista et Tomas Campos face aux Camino de Santiago.

A 17h ce samedi, corrida des toros de Camino de Santiago pour Curro Diaz, Juan Bautista et Tomas Campos, à Mimizan . Comme chaque année la cité balnéaire célèbre sa tauromachie.

Gros plan sur Tomas Campos

Le jeune homme a plutôt belle allure et belle gueule, brun, coupe de cheveux impeccable, style gendre idéal, pas un faux pli sur la chemise, les mocassins à ponpon impeccablement cirés. Il est né le 24 avril 1992, jour de la St Fidèle. Un signe des astres, sans doute, pour celui qui a impérativement besoin justement de fidèles. Il vient d’un bled de l’extrême sud, Llerena, Estrémadure, 5000 âmes en bord de frontière portugaise, à proximité de Badajoz, 50 degrés en plein été, ancien siège de l’inquisition, cité de monastères et d’agneau dans l’assiette. Tomas Campos ne l’a pas facile dans le décor.

L’ancien élève de l’école taurine de Badajoz, triomphateur régulier pourtant quand il était novillero, notamment à Bayonne en 2012, rame après son alternative de juin 2014, andonné par ses apoderados et notamment Francisco Rivera Ordoñez, il attire alors l’attention d’un collectif de jeunes aficionados français qui vient de se constituer à Bayonne et baptisé "Aider un jeune torero". L'association décide à l’automne dernier de lui venir en aide.

Grâce à ce soutien logistique et financier Campos a ainsi pu s’entraîner dans des élevages l’hiver dernier en Espagne mais aussi en France notamment chez Malabat à Brocas-les-Forges dans les Landes et tuer plusieurs toros.

Mimizan est cependant pour lui la première date de sa saison 2015 !