Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Du 10 mai 2013 au 12 mai 2013

TOUR DE PICARDIE

TOUR DE PICARDIE
TOUR DE PICARDIE

TOUR DE PICARDIE 2013 avec France bleu Picardie Du vendredi 10 au dimanche 12 mai 2013, le 67e Tour de Picardie comprendra 3 étapes pour une distance de 532 kilomètres.

TOUR DE PICARDIE 2013 avec France bleu PicardieDu vendredi 10 au dimanche 12 mai 2013, le 67e Tour de Picardie comprendra 3 étapes pour une distance de 532 kilomètres.

CARTE TOUR DE PICARDIE - Radio France
CARTE TOUR DE PICARDIE © Radio France

Trois étapes typées composeront le menu du 67e Tour de Picardie, les 10, 11 et 12 mai prochains. L’Allemand Marcel Kittel pourra s’y jauger face à la génération montante du sprint français, représentée par Arnaud Démare et Bryan Coquard.

La saison des courses à étapes européennes débute avec des rendez-vous clairement identifiés. Celui fixé en Picardie depuis plus de 75 ans présente des caractéristiques essentielles en vue de certaines séquences parfois décisives sur les Grands Tours. Les longues étapes sans réelles difficultés en termes de relief sont quelquefois exposées au vent et propices aux bordures. Elles permettent aussi aux équipes de sprinteurs de peaufiner leurs automatismes, à la fois pour la mise en place d’une poursuite et pour les enchaînements des derniers kilomètres. C’est précisément ce que propose le Tour de Picardie, avec cette année plusieurs variantes de l’étape plane, déclinées pendant trois jours. Avec une « bosse » pour pimenter la partie à Flixecourt, en légère courbe à Bailleul-sur-Thérain ou bien au bout d’une longue ligne droite à Soissons, les trois arrivées seront jugées après un circuit final en boucle… qui sera nécessairement animé. Il est déjà acquis que l’équipe Argos-Shimano y jouera un rôle : après avoir conduit John Degenkolb à la victoire l’année dernière, la formation néerlandaise table maintenant sur Marcel Kittel pour garder la main sur le palmarès. Mais l’Allemand devrait trouver du répondant en défiant sur ses terres le Picard Arnaud Démare. Il aura aussi à surveiller une des autres pépites du sprint français en pleine ascension, Bryan Coquard.