Culture – Loisirs

Un grand aquarium à Dieppe en 2019

Par Christine Wurtz, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) lundi 26 décembre 2016 à 7:00

l'aquarium de Dieppe espère pouvoir présenter des lamantins
l'aquarium de Dieppe espère pouvoir présenter des lamantins © Maxppp - DR

60 bassins, des milliers de poissons et une fosse de plongée. Le projet d'un grand aquarium à Dieppe devrait enfin voir le jour à l'horizon 2019. Il était dans les cartons depuis des années, porté par un dieppois passionné de poissons tropicaux.

L'idée de construire un grand aquarium à Dieppe est née en 2009 dans la tête de Pascal Aubert. Ce gérant d'une animalerie à Dieppe est passionné d'aquariophilie. Après plusieurs années de travail, l'aide d'un bureau d'études et celle d'un architecte, le projet devrait enfin voir le jour. Le terrain est trouvé, près de la gare. Le projet architectural est finalisé. Reste à boucler le financement de ce projet unique au monde.

La plus profonde fosse abyssale d'Europe

Le bâtiment ressemblera à une sorte de galet. 12 000 mètres carrés, 60 à 70 bassins, organisés autour d'un équipement unique au monde, une fosse de plongée de 43 mètres de profondeur avec vue sur les grands bassins. Elle permettra d'organiser des baptêmes de plongée pour les visiteurs. "On aura l'illusion de plonger avec les requins et les tortues" explique Pascal Aubert. Ce serait la plus grande fosse abyssale d'Europe. A ce jour, le plus profonde, 40 mètres, se trouve en Italie.

10 000 poissons tropicaux et des lamantins

L'aquarium espère attirer au moins 500 000 visiteurs chaque année, grâce à des programmes de visite originaux, autour des espèces tropicales. 10 000 poissons tropicaux et des animaux marins, tels que des Lamantins, que l'on ne peut voir aujourd'hui qu'au zoo de Vincennes ou au zoo de Beauval. "L'espèce est en voie de disparition autour des Antilles, et leur élevage contribue à leur réintroduction dans leur milieu naturel" précise Bruno Cayot, l'un des associés du projet.

L'objectif, c'est de sensibiliser le public à la préservation des espèces. Le pôle scientifique de "l'Estran, cité de la mer" sera d'ailleurs associé au projet. Le permis de construire sera déposé au printemps, pour une ouverture prévue fin 2019, début 2020.