Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un mois de mai "effroyable" pour les Girondins

-
Par France Bleu Gironde

En levant les yeux au ciel, il faut parfois s'y reprendre à deux fois pour se dire qu'on est bien au mois de mai ! Il faisait 15°C hier à Bordeaux. Le mois de mai a été très instable. Si bien que de plus en plus de particuliers relancent les cheminées et les chauffages. Et tout ça à...15 jours du mois de juin !

Parapluie à Bordeaux
Parapluie à Bordeaux © Radio France

Le soleil est timide en ce moment. Il se cache régulièrement derrière les nuages.

Les températures minimales sont proches de la normale pour un mois de mai mais les températures maximales sont en baisse de 1 à 2°C .

C'est la sensation de fraicheur qui nous fait frissonner. L'ensoleillement est proche de la normale mais les masses d'air bougent en permanence et l'atmosphère n'a pas le temps de se réchauffer !

C'est la même situation pour les précipitations : le mois de mai n'est pas plus humide qu'un autre mais les petites pluies sont plus nombreuses et renforcent l'humidité et la sensation de froid.

Du coup, certains particuliers qui grelottent dans leur maison ont décidé de passer le pas ! Ils remplissent à nouveau leur cuve de fioul pour passer les derniers jours de froid ou même ils relancent...les cheminées !

Se chauffer à la cheminée, en plein mois de mai

Thierry Chadeau, chef d'entreprise, vend fioul et bois aux particuliers : le mois de mai est florissant pour lui !
Thierry Chadeau, chef d'entreprise, vend fioul et bois aux particuliers : le mois de mai est florissant pour lui ! © Radio France

Des Bordelais et des touristes qui ont ressorti les écharpes et les manteaux d'hiver tout en pestant contre cet hiver qui n'en finit pas.

Paroles de Bordelais

Et vous allez devoir prendre votre mal en patience car les prévisions de Météo France ne sont guère rassurantes : aucune amélioration n'est prévue pour la semaine prochaine avec toujours autant de perturbations. Il faudra sans doute attendre le mois de juin pour entrer de plein pied dans des températures estivales !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess