Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Événements

Vauban raconte la Citadelle : l'histoire de la construction de la forteresse militaire de Besançon

lundi 2 juillet 2018 à 8:00 Par Régine Jessel et Stéphanie Sauthon, France Bleu Besançon

L'ingénieur Vauban en personne revient nous raconter l'épopée de la construction de la Citadelle qui surplombe la ville de Besançon depuis près de 4 siècles. Une série en 16 épisodes réalisée par France Bleu Besançon, à écouter tout l'été le week-end.

Vauban raconte la Citadelle sur France Bleu Besançon
Vauban raconte la Citadelle sur France Bleu Besançon © Radio France - Stephanie Sauthon

Besançon, France

En 1668 Sébastien Le Prestre de Vauban (1633-1707) est ingénieur militaire du roi Louis XIV. Les Habsbourgs et les Bourbons se partagent la carte de France, la Franche-Comté et Besançon sont alors espagnoles et ne reviendront définitivement à la France que 10 ans plus tard. 

En cette 68e année du siècle, le roi Soleil demande à Vauban de construire une citadelle fortifiée à Besançon, pour protéger les frontières de l'Est. L'ingénieur quitte le chantier de la "reine des citadelles" de Lille pour se rendre en Franche-Comté. Il lui faudra 20 jours de travail pour établir les plans de la citadelle franc-comtoise, avant de retourner dans les Flandres. Il lui faudra persuader Louis, qui avait choisi un autre lieu, du bien-fondé d'installer les fortifications sur le Mont Saint-Etienne.

Le projet de la Citadelle

Louis XIV et Vauban, l’arrivée et le projet pour Besançon

La boucle du Doubs tout entière l'inspire. La ville de Besançon a tout d'une grande. Il faut extraire le meilleur de la place comtoise, place stratégique. Pour Vauban, c'est l'ensemble de la ville qu'il faut remanier, repenser, remodeler, ce qui n'est pas du goût de tout le monde. Les bisontins sont plutôt coriaces et réfractaires à toute autorité royale.

Louis XIV et Vauban, l’arrivée et le projet pour Besançon

Vauban… pas le sang Bleu non, mais France Bleu, oui ! Les plans de la Citadelle

Le roi abandonne la place. La Flandre est cédée à la France et les Espagnols récupère la Franche-Comté. Ce sont les espagnols qui vont donc poursuivre le chantier de la citadelle... sur les plans de Vauban qui n'est pas très satisfait que d'autres s'approprient ses réalisations... plans qu'il a d'ailleurs perdu.

Les plans de la Citadelle

La Citadelle nécessaire aux Comtois courageux

Les rapports entre les bisontins et le roi ne sont pas très simples. La Franche-Comté ne ploie pas facilement et n'accepte pas les vues des Bourbons sur la comtée. Les espagnols ne sont pas plus appréciés. En septembre 1673, le roi envoie Vauban sur Belfort pour faciliter l'arrivée des troupes pour reprendre la Franche-Comté. Au printemps 1674 Louis XIV en personne se rend à Saint-Ferjeux.

La Citadelle nécessaire aux Comtois courageux

La Franche-Comté espagnole ? Vauban dit non !

1674, Paris assiège Besançon alors espagnole. L'enjeu est de taille. Soit c'est l'indépendance pour les Bisontins, soit l'appartenance au royaume de France. Vauban, du côté du roi, joue à domicile puisqu'il connait bien la Citadelle, mais les bisontins résistent. Le match est serré.

La Franche-Comté espagnole ? Vauban dit non !

Confort et nid d’une stratégie militaire

Le duel entre l'équipe des Bourbons et la ville de Besançon en 1674 se poursuit. Le Prince de Vaudemont tient tête aux Français. Il devra rendre les armes au bout de 27 jours de bataille. Le traité de Nimègue signé en 1678  rattache définitivement la Franche-Comté à la France.

Confort et nid d’une stratégie militaire

Les plans de la Citadelle, signature de l’ingénieur Vauban

Vauban reprend les plans de la Citadelle. Les Espagnols n'ayant pas respecté ses premiers plans datant de 68, Vauban décide d'agrandir la Citadelle en y ajoutant citernes, guérites, chemin de ronde, bastions... 

Vauban complète les plans de la Citadelle

L’Affaire des poisons vue par Vauban

Le cachot de la Citadelle héberge quelques malfrats célèbres....

Un cachot indispensable à la Citadelle

La Citadelle, décors du mariage de Louis XIV

L'organisation des festivités de l'inauguration de la Citadelle par Louis XIV et son épouse au mois de juin. 

Les travaux de la Citadelle se terminent pour la venue de Louis XIV

La cour des Cadets du roi Louis XVI

Vauban s'assure que les troupes sont bien hébergées à la Citadelle, que les citernes fonctionnent. Un cadet s'est noyé dans le puit ! Il juge que les soldats sont trop solicités, ils ont besoin de repos et de détente.

Vauban prêche pour plus de temps de repos pour les soldats

La chapelle

"Dieu seul sait". L'église Saint-Etienne a disparu mais une nouvelle chapelle se tient dans l'enceinte de la Citadelle. Un bâtiment sobre, simple, bien protégé.

Une nouvelle chapelle au sein de la Citadelle

Derrière les murs de la Citadelle

Une journée type de cadet, c'est une partie de formation, d'entrainement, les repas, une revue des chambres, et un peu de poésie... A la Citadelle sont formés les futurs officiers qui rejoindront les troupes en guerre du côté d'Augsbourg.

La journée type d'un cadet

Le jeu des bastions

Où l'on redécouvre l'évolution des fortifications au travers d'un jeu entre Madame de Montespan et le prince de Condé.

Evolution des fortifications à partir du 12e siècle

Le jeu des bastions avec Madame de Montespan et le prince de Condé

La Citadelle se termine

Le chantier se termine, ce sera une des plus belle place d'Europe. Vauban veille au grain. Il va jusqu'à obliger les ouvriers qui travaillent du côté de l'arsenal bourré de poudre, à porter des boutons de bois et des sabots pour éviter les étincelles.

La sécurité avant tout sur le chantier de la Citadelle

Du côté de la Tour de la Reine

Vauban organise un jeu de piste pour les officiers et les familles qui arrivent à la Citadelle. Il en profite pour vérifier la guérite nommée la Tour de la Reine, il a choisi de les construire en briques.

La guérite de la Reine à la Citadelle