Événements

VIDEOS | Richard Anthony, l'idole des yé-yé

France Bleu lundi 20 avril 2015 à 12:35

Richard Anthony à Toulouse en 2008 pour sa tournée de concerts

Le chanteur Richard Anthony est décédé, ce lundi, à l'âge de 77 ans. Avec plus de 600 titres enregistrés au cours de sa carrière, dont beaucoup de reprises de tubes anglophones, il remplissait encore les salles de concert, notamment celle de l'Olympia où il s'était produit en 2012.

Richard-Anthony Btesh est décédé ce lundi à l'âge de 77 ans. Né en 1938 au Caire, il est plus connu sous le nom de Richard Anthony, pseudonyme qu'il choisit en 1958 pour lancer sa carrière. Amateur de pop et de rock anglophones, il fait le choix d'adapter en français des tubes de l'époque : il devient l'un des premiers chanteurs de l'époque des yé-yé.

> A lire aussi : les plus grands succès de Richard Anthony en vidéos

Son premier succès est Nouvelle Vague , une adaptation de Three Cool Cats , du groupe The Coasters, qui s'écoule à près de 500.000 exemplaires. S'en suivent de nombreux autres succès, tous adaptés de tubes anglais : Fiche le camp, Jack (adapté de Hit the road, Jack ), La Terre Promise (adapté de California Dreamin' ), ou encore Amoureux de ma femme , adaptation d'une chanson italienne, Nessuno mi puo giudicare .

Richard Anthony - Nouvelle Vague par bisonravi1987

Il remplit l'Olympia en 2012

Mais son plus grand tube reste Et j'entends siffler le train, en 1962,  lui aussi adapté d'un standard américain, 500 miles , par Hedy West. Une chanson folk, loin des titres rock qu'il chante jusqu'alors et qui lui valent d'être considéré comme le rival légitime de Johnny Hallyday. C'est d'ailleurs Hugues Aufray qui devait, à l'origine, interpréter ce titre dont il avait adapté les paroles. 

Richard anthony - j'entend siffler le trainpar tendreslows

Proche des Beatles, l'histoire raconte que c'est son épouse, Michelle, qui a inspiré le tube écrit par Paul McCartney – c'est en tout cas l'une des nombreuses versions de la génèse de cette chanson. A la fin des années 70, il part s'installer aux Etats-Unis, où il adapte en anglais l'Eté Indien de Joe Dassin, sous le titre Indian Summer

Son dernier titre enregistré en studio remonte à 1998 :[ il s'agissait d'un rap, "Le rap pas innocent "](http://www.bide-et-musique.com/song/14469.html ) ! En 2012 encore, il donnait des concerts : après avoir participé pendant cinq ans à la tournée Âge Tendre et Têtes de Bois , il remplit l'Olympia à l'occasion d'un concert unique, au cours duquel il partage la scène avec Jeane Manson.