Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Recettes de cuisine

La cornuelle

jeudi 27 août 2015 à 11:17 France Bleu

La cornuelle
La cornuelle

par La Meilleure boulangerie de France - M6

  • Nombre de personnes : 6
  • Temps de préparation : 20
  • Temps de cuisson : 20
  • Difficulté : Très facile
  • Coût : Bon marché
  • Ingrédients :
    • 300 g de beurre

Préparation :
Mélanger le beurre, le sucre et le sel sans faire blanchir le mélange. Mettre dessus la farine et sabler la pâte avec les doigts. Ajouter les jaunes d'oeufs et les oeufs entiers. Ajouter la levure chimique. Étendre la pâte sans qu'elle devienne élastique. Découper des triangles. À l'aide d'un emporte-pièce, percer un trou en son milieu. Ajouter des grains d'anis aux extrémités de la cornuelle. Cuire à 180 ° jusqu'à ce que la pâte devienne dorée. Servir tiède ou froid.

Conseil :
La cornuelle est une pâtisserie triangulaire (à peine de la taille d’une main) constellée de grains d’anis roses ou blancs, aux bords souvent côtelés et au centre percé d’un trou, préparée à l’occasion de la fête des Rameaux. En tant que gâteau de Carême, sa base reste assez sobre : pâte sablée, farine, beurre, lait, sucre, et levure. Un badigeon au jaune d’œuf lui donne son aspect doré. Le nom de cornuelle lui vient de sa forme plate à trois cornes. Certaines sources font remonter la cornuelle au Moyen-âge, voire, aux fêtes païennes célébrant le début de printemps. Selon quelques spécialistes, ce triangle de pâte évoquerait un pubis féminin, le trou circulaire devenant ainsi une évocation de la fécondité. D’autres y voient plutôt le symbole de la Trinité (le Père, le Fils, le Saint-Esprit). Après la Bénédiction des rameaux de buis à l’église, les cornuelles se dégustaient au retour à la maison. Tout comme la pine ou la douzane, la cornuelle se consomme toujours aujourd’hui aux alentours du jour des Rameaux, généralement 15 jours avant et 15 jours après. Certains pâtissiers en proposent même jusqu’au jour de Pâques.

Par :